→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 3 semaines

Festival de Dour : une première journée extravaganza

Le festival de Dour revient en 2022, après deux éditions annulées par la pandémie. L’occasion pour les organisateurs d’introduire des nouveautés à ce festival belge réputé pour sa programmation hors-norme.

Le festival de Dour en Belgique fait peau neuve pour l’été 2022 après le confinement. Réputé pour sa scène alternative, le festival belge s’apprête à lancer son édition 2022. Du 13 au 17 juillet, plus de 200 artistes (220 très exactement) se succèderont pour venir jouer sur huit scènes différentes. La programmation très variée et fédératrice du festival de Dour a fait son succès. Cette édition 2022 ne fait pas exception à la règle. De la musique électronique à la Balzaal, du hip-hop à la Boombox, du dubstep au Dub Corner, de l’indé à la Petite Maison dans la Prairie… Tous les festivaliers devraient trouver chaussure à leur pied et notamment ceux intéressés par un répertoire plus panafricain.

On retrouve ainsi le Star Feminine Band, un groupe béninois composé intégralement de femmes, à la Petite Maison dans la Praire le mercredi 13 avril. Un « coup de cœur » selon Alex, l’un des deux principaux programmateurs du festival : « Il suffit d’écouter l’album pour comprendre qu’on ne prend pas beaucoup de risques ici ». Flohio, la rappeuse londonienne née à Lagos, sera également de la partie le dimanche 17 juillet à la Boombox. Le 17 sera aussi l’occasion de découvrir le nouvel album d’Avalanche Kaito, Dabalomuni au Labo. L’artiste ivoirienne KT Gorique, quant à elle, se produira à The Last Arena le jeudi 14. Beaucoup d’autres artistes issus du continent seront également présents pendant toute la durée de l’événement comme Albi X, Nia Archives, Mad Professor et Benjamin Epps entre-autres. 

Cette année 2022 est aussi l’occasion pour le festival d’introduire des nouveautés comme l’inauguration du CampFest le 11 janvier, un avant-goût pour patienter avant l’ouverture officielle du festival : « un festival avant le festival », précise Alex. Une nouvelle scène fera également ses débuts : la Chaufferie. « Par opposition avec la Balzaal, en plein air – et qui cartonne – on a décidé d’ouvrir une nouvelle scène pour revenir sur un clubbing plus noir avec des lasers et une programmation différente », explique Alex. Chaque journée du festival sera dédiée à une thématique bien précise.

C’est au collectif ougandais Nyege Nyege qu’a été laissé le soin d’assurer la programmation Extravaganza du mercredi 13 juillet. « On a été épaté par le line up incroyable d’artistes qu’avait mis en place Derek [le cofondateur de Nyege Nyege, ndlr] à l’occasion d’un concert dans un café de Bruxelles en novembre 2019 », raconte Alex. « Je l’ai ensuite croisé à l’Île de la Réunion et, comme il connaît mieux les sons qui émanent en ce moment sur le continent africain, je me suis laissé convaincre de lui laisser carte blanche pour la prochaine édition du festival de Dour. » En effet, Alex était initialement réticent à cette idée. La pandémie, ayant eu raison des éditions 2020 et 2021 du festival, il craignait d’être submergé par les reprogrammations de concerts annulés et souhaitait garder la mainmise sur la programmation.

Cette journée extravaganza sera donc l’occasion de voir la maloya électro du réunionnais Jako Maron (dont l’album Kabar Jako devrait très prochainement voir le jour), l’afrofuturisme de Mimi, la DJ bruxelloise d’origine zambienne et angolaise, SINGELI MOVEMENT, un collectif d’artistes de la communauté mburahati singeli (Jay Mitta, Anti Vairas et Kadilida, accompagnés des Sisters of Twerkistan), la DJ sud-soudanaise Turkana, le producteur de la Haye De Schuurman et l’Américaine quest?onmarq.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé