fbpx → Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Moktar Gania & Gnawa Soul - Rabi Laafou (Live)

Gnawa Soul du maâlem Moktar Gania célèbre la culture gnawa

Le Maâlem Moktar Gania, frère du regretté Mahmoud, dévoile son premier album Gnawa Soul enregistré dans la ville portuaire d’Essaouira.

Inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO depuis 2019, la culture gnawa (aussi écrit Gnaua, Gnaoua, Guenaua, etc.) rayonne. Forgée par les populations subsahariennes déportées au fil des siècles lors de la traite esclavagiste transsaharienne, la confrérie des gnawas a développé une culture bien spécifique dont les cultes se rapprochent des rites animistes sahéliens.

Moktar Gania, lui-même héritier d’une longue lignée de musiciens, s’est imposé comme un acteur majeur de la scène gnawa. Joueur accompli de guembri (la guitare basse gnawa qui guide la transe des adeptes), il détient le titre de maâlem (maître). Son talent est reconnu au-delà du cercle réduit des initiés, au-delà de ces cérémonies aux visées thérapeutiques qui convoquent les saints et apaisent les esprits. Il s’est ainsi produit dans le monde entier et a joué avec d’autres musiciens tels que le pianiste de jazz Randy Weston ou le guitariste Carlos Santana, car nombeux sont ceux qui sont venus s’abreuver aux musiques de transe des Gnawas. L’album Gnawa Soul est lui aussi né d’une rencontre  celle du maâlem avec le compositeur et guitariste Anoir Ben Brahim et le percussionniste arrangeur Yacine Ben Ali. Le disque est ainsi le résultat d’une alliance entre le groove subsaharien des Gnawas avec les mélodies orientalisantes du Maghreb. On y retrouve la saxophoniste Géraldine Laurent , le guitariste Jean-Marie Ecay, et la chanteuse israélienne d’origine marocaine Neta El Kayam.

L’album, annoncé au moment de la sortie en novembre 2020 de son EP Alla al Soudane, a été enregistré dans la ville portuaire d’Essaouira au Maroc. La ville a joué un rôle crucial dans la préservation et la diffusion de la culture Gnawa, qui y est restée vivante. C’est à Essaouira qu’a lieu au début de chaque été le Festival Gnaoua (autre manière d’orthographier Gnawa) créé en 1997. Il a permis à la musique gnawa, autrefois marginalisée, de se faire connaître au-delà des frontières du Maroc. Le choix du maâlem s’est donc naturellement porté sur cette ville où il vit et où se trouve le studio Planet Essaouira dans lequel a été enregistré l’album. Gnawa Soul a ensuite été mixé aux Etats-Unis par le producteur Chris Shaw, détenteur de quatre grammys, et masterisé au studio Métropolis à Londres par Tony Cousins.

Gnawa Soul est prévu le 20 mai prochain via Universal MENA.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé