→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 2 semaines

Moktar Gania & Gnawa Soul libèrent les âmes d’Essaouira

Le Maâlem Moktar Gania et son groupe Gnawa Soul sortent un premier EP Alla a Soudane et annoncent la sortie prochaine d’un album enregistré dans la ville bleue.

Digne héritier de la dynastie Gania, le Maâlem — maître héritier du savoir et grand joueur de guembri qui est le principal instrument de musique Gnawa — Moktar Gania s’est imposé comme un acteur incontournable de la scène gnawa marocaine d’aujourd’hui. Avec son groupe Gnawa Soul, il enregistre à Essaouira sa ville natale, un premier album de douze titres gnawa à paraître bientôt. Pour patienter la troupe nous offre ce premier EP contenant trois versions du titre  traditionnel « Alla a Soudane ». Les versions Remix et Club Mix ont été réalisées à Philadelphie par le DJ et producteur Ben Arsenal du collectif  Worldtown Soundsystem. La version originale de l’album a quant à elle été mixée par Chris Shaw, ingénieur et producteur américain.

Moktar Gania & Gnawa Soul – Alla a Soudane

Le titre convoque le Dieu du Soudan, mais aussi celui de l’ethnie Bambara, et finalement propose un discours universalisant selon lequel il n’y aurait qu’un seul Dieu pour tous les croyants. Ces paroles évoquent l’histoire du peuple Gnawa du Maroc, formé à la base d’une communauté de prêtres-guérisseurs et de musiciens originaires d’Afrique subsahariennes, dont les cultes se rapprochent des rites animistes sahéliens. À l’origine, ils s’agissaient des descendants d’esclaves emmenés au Maghreb lors de la traite arabe en Afrique subsaharienne entre les VIIIe et XIXe siècles, à qui l’on a contraint d’adopter l’islam. C’est pour cette raison que les Gnawa s’identifient symboliquement au prophète Bilal, esclave affranchi de la religion musulmane, tout en y associant des noms d’esprits noirs africains dans une sorte de culte syncrétique. Leur rituel de prédilection est appelé « Lila », dont l’objectif est double, à la fois mystique et thérapeutique afin de libérer les âmes possédées par des esprits.

L’EP Alla a Soudane est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement. 

Écoutez Moktar Gania & Gnawa Soul dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé