→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 6 jours

La série des Indépendances Cha‑Cha continue ce soir au Ghana

Chaque mardi à 21h, et ce jusqu’au 15 décembre, PAM se branche en direct du festival Africolor pour suivre l’histoire des indépendances africaines, une série en six épisodes écrite par Vladimir Cagnolari. Chaque épisode est raconté en musique par un comédien et un musicien.

Cette année, pas moins de dix-sept pays d’Afrique subsaharienne, dont quatorze anciennes colonies françaises fêtent leurs 60 ans d’indépendance. Une commémoration passée inaperçue en France, mais que le festival Africolor tient à célébrer dignement, en plaçant son édition sous le « Soleil des Indépendances » – pour reprendre l’expression de l’écrivain Amadou Kourouma. En commençant par le spectacle musical Indépendances cha-cha, écrit et mis en scène par Vladimir Cagnolari (rédacteur en chef de PAM), qui débute ce soir et chaque mardi en direct sur notre page Facebook. Ainsi se succèderont les pères de l’indépendance (Sekou Touré, Kwame Nkrumah, L.S. Senghor & Modibo Keita, Patrice Lumumba et Félix Houphouët-Boigny) interprétés par un comédien accompagné d’un musicien, pour entamer le dialogue sur les airs emblématiques de cette époque. Musique et politique étant intimement liés en Afrique, cet itinéraire musical autour de parcours individuels raconte l’histoire collective d’un peuple et permet de comprendre comment ces moments-clés ont noué les relations actuelles avec les « anciennes » colonies.

Grand Kallé & L’African Jazz – « Indépendance Cha-Cha »

Le voyage sonore débute en Guinée avec le président Sékou Touré incarné par Emil Abossolo Mbo et accompagné en musique par Fousseiny Fakoly Doumbia. Le leader guinéen viendra raconter la marche vers l’indépendance et expliquer pourquoi son peuple a voté Non au référendum proposé par De Gaulle. La pièce reviendra aussi sur les conséquences de ce refus dans la politique française, qui décide alors de couper tous les ponts avec la Guinée et de pratiquer une sorte de politique de la « terre brûlée », dévastant chaque parcelle de terrain qu’elle évacue avec une violence armée à peine croyable.

Le 24 novembre, direction le Ghana sur le vieux terrain de polo d’Accra avec un infatigable lutteur, Kwame Nkrumah venu nous expliquer le principe de panafricanisme.

Le 1er décembre nous irons au Sénégal pour rejoindre Senghor, le poète président, puis au Mali avec Modibo Keita.

Le 8 décembre, ce sera au tour du Congo avec Lumumba et le 15 nous terminerons en Côte d’Ivoire avec Houphouët-Boigny. L’humanité manque parfois de mots et de courage pour décrire de manière juste la démolition d’un peuple ou d’une terre, mais les paroles quasi prophétiques d’un humain ou d’une musique sont là pour nous rappeler la réalité, celle d’un passé qu’il est impossible d’oublier. 

Novembre

  • 17/11 – 21H Indépendances cha-cha Guinée : Sékou Touré, l’homme qui disait non
  • 24/11 – 21H Indépendances cha-cha Ghana : Kwma Nkrumah, l’homme et l’idéal

Décembre

  • 1/12 – 21H Indépendances cha-cha Sénégal (Senghor) et Mali (Modibo Keita)
  • 8/12 – 21H  Indépendances Cha Cha Congo : Lumumba, une comète dans le ciel des indépendances  
  • 15/12 – 21H Indépendances cha-cha Côte d’Ivoire : Houphouët-Boigny, prophète en son pays ?
Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé