→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Max le Daron et Stevo Atambire : unis sous le kologo

Le producteur et DJ belge dévoile « Mama Kollo » — deuxième single de son premier album à venir — sur un clip pittoresque tourné à Accra avec son ami de longue date, le joueur de kologo Stevo Atambire.

Après le titre « Freedom » produit avec Azizaa, Joey le Soldat et Gan Gah, Max le Daron poursuit sa collaboration avec des artistes locaux en invitant le musicien ghanéen Stevo Atambire à créer un titre sur les sonorités du fameux kologo, instrument à deux cordes issu de la musique traditionnelle du peuple Frafra situé au nord du Ghana. 

« Mama Kollo » est le résultat d’une jam session entre amis enregistrée dans un studio d’Accra. À partir d’une boucle de batterie afro-house programmée par Max, ils ont construit le morceau avec les riffs de kologo de Stevo et son art de griot à raconter des histoires pittoresques sur la vie de sa région. En l’occurrence, celle du quotidien d’un jeune Ghanéen qui travaille en ville pour envoyer de l’argent au village de ses parents. Stevo chante aussi bien dans son frafra natal qu’en pidgin, comme sur le refrain : « Stay with me we’ll fight small small / Don’t kill me and make mama kollo ». Ce qui signifie dans le contexte de la chanson : lorsque nous passons du temps ensemble, nous pouvons nous disputer, mais restons calmes, la personne contre laquelle vous êtes en colère est susceptible d’être le fabricant de pain des autres. Si vous tuez cette personne, vous rendrez sa mère folle. 

Les paroles de Stevo sont toujours pleines d’enseignement et apportent la paix et l’unité dans sa communauté. À l’image de son instrument traditionnel qu’il manie de manière totalement innovante avec des glissés de ton, des bends, des dead notes et un jeu syncopé, révolutionnant ainsi la façon de jouer du kologo. Un art de la débrouille ingénieux qui montre la foisonnante créativité contemporaine des artistes ghanéens, que Max le Daron soutient en tant que producteur. Car cela fait des années que ce globe-trotter cultive des liens très forts avec la scène locale d’Accra, en transmettant une musique globale prenant en compte les spécificités locales des jeunes artistes avec qui il collabore. Une démarche progressiste et égalitaire autour de la musique, qu’il nous tarde de découvrir plus en profondeur prochainement. 

Une interview de Max le Daron est à venir pour la sortie de son album Unless Tomorrow le 4 décembre.

Écoutez « Mama Kollo » dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Le titre « Mama Kollo » est disponible sur Bandcamp.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé