→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Les 11 albums à découvrir cette semaine

Quand l’heure est à la nostalgie vient le temps des rééditions. La voix de Nina Simone nous transperce, le zouk de Meliza et Alex Dorothée nous soigne en douceur et Victor Chukwu nous élève avec son highlife spirituel. Un artiste masqué avant l’heure sous le nom de Nuri, nous gâte avec ses musiques polyrythmiques et le crooner M. Rumbi nous redonne le sourire. L’heure est aussi à la révolte pour Gaël Faye, Farees et Médine, qui partagent un portrait sombre et réaliste de notre époque, peut-être pour nous aider à apprécier le son libre et futuriste du zarboutan de la musique électronique réunionnaise, Jako Maron, et le melting-pot d’influences des Sirens of Lesbos.

Lundi Méchant 
Gaël Faye 

Avec des textes moins intimes, le chanteur et écrivain offre plus d’espace à la musicalité, mais aussi à quelques collaborations inattendues comme une adaptation d’un poème de Christiane Taubira,  « Seuls et vaincus », écrit quelques jours après avoir quitté sa fonction de ministre, ou encore la participation du chanteur américain Harry Belafonte. L’expression « lundi méchant » provient d’un concept venu de Bujumbura où les gens sortent en boîte de nuit le lundi soir, presque comme un pied de nez, où l’on décide de ne pas attendre le week-end pour s’amuser. 

Écoutez ici.

Bhovamania
AKA

Le rappeur sud-africain dévoile un album dansant de 13 titres mettant en vedette des artistes comme Sho Madjozi, Flvme, K.O., Don Design, Moozlie, Yanga Chief, Gemini Major, L-Tido ou encore Grandmaster Ready DAKA. AKA affirme ainsi son ambition de s’ouvrir à de nouveaux genres comme sur le titre « Casino » qui ondule entre rap et musique électronique.

Écoutez ici.

Not All That 
M. Rumbi

Plus électronique, plus optimiste, la créativité de l’artiste kényan se poursuit. Après son premier album sorti en août SI ME. SEE MEE, le multi-instrumentiste, rappeur, chanteur et producteur maintient sa musique avec cohérence et fait monter d’un cran son talent. Ce hip-hop influencé par le jazz, la soul et le RnB dans un tout imbibé d’énergie positive, n’est pas sans rappeler la personnalité du crooner Anderson .Paak, même si ses influences tournent plutôt autour de The Roots, FKJ, Tom Misch et Uyama Hiroto.

Écoutez ici.

Grand Médine
Médine

Fort de presque 20 ans de carrière, le rappeur « de Normandie et d’Algérie » Médine prouve qu’il sait traverser les époques en restant à l’aise sur « d’la trap, d’la bumbap et UK drill » avec son nouvel album Grand Médine. Il faut dire que le rappeur du Havre a bien évolué : ce septième album solo où figurent Oxmo Puccino, Bigflo & Oli ou encore Hatik, fait preuve d’une maîtrise pleine d’expérience.

Écoutez ici.

Blaké, somin la nwit
Jako Maron

Ce zarboutan de la musique électronique réunionnaise offre un album expérimental et savant, qui n’est autre que la bande originale du film Blaké paru en 2019 et réalisé par Vincent Fontano. Ce voyage musical proposé par Jako Maron, propulse les musiques traditionnelles de l’île (maloya et séga) dans un futur libéré de toute contrainte.

Écoutez ici.

Border Patrol 
Farees

Farees partage des textes plein d’émotions sur la violence que subissent de nombreux humains aux frontières dans plusieurs zones sensibles à travers le monde, mais aussi sur la vie des immigrés qui arrivent dans un nouveau pays. Chanteur, musicien et compositeur, cet artiste aux origines algéro-italiennes a passé sa jeunesse aux quatre coins du monde, qui sont au cœur de son univers musical.

Écoutez ici.

I Put A Spell On You et Pastel Blues
Nina Simone

À tous les aficionados de la diva américaine de jazz : deux albums emblématiques sont réédités en version vinyle ! I Put A Spell On You est sorti en juin 1965 et Pastel Blues quelques mois plus tard, avec son interprétation émouvante de « Strange Fruit » ainsi que sa version édifiante de « Sinnerman » – une histoire de pécheur sur un gospel entendu à l’église durant son enfance, qu’elle prendra l’habitude de reprendre avant chaque fin de concert.

Écoutez ici et .

Akalaka et The Power
Victor Chukwu

Le label britannique BBE donne une seconde vie aux albums Akalaka et The Power, enregistrés par Victor Chukwu, figure du highlife igbo. Chanteur et saxophoniste, Victor Chukwu – décédé depuis plus de 20 ans – n’a presque pas laissé de trace de son highlife spirituel, si ce n’est une poignée de LPs aujourd’hui vendus sur Discogs pour quelques lingots.

Écoutez ici.

IRUN
Nuri

Nouvelle échappée en solo pour Amine Ennouri alias Nuri — membre du collectif de global bass Arabstazy —, qui libère son second album au titre palindrome, complètement possédé, véritable ode aux musiques polyrythmiques. Le mystérieux artiste se place — sans forcer — très haut sur le podium de la bass music, tendance musique de transe et n’a pas attendu la pandémie pour vivre constamment masqué.

Écoutez ici.

Meliza 
Meliza 

Après des années de recherche, le label Secousse a retrouvé la trace des auteurs du disque éponyme Meliza. Composé, écrit et arrangé par le très estimé Alex Dorothée pour une chanteuse amatrice originaire de Guadeloupe en 1984 à Paris, la réédition de cet album raconte les prémices d’un genre jusque-là réservé aux hommes.

Écoutez ici.

SOL
Sirens of Lesbos

Le quintet suisse Sirens of Lesbos cultive un melting-pot d’influences dans un premier album intitulé SOL. Tous natifs de Suisse, les artistes se sont rencontrés autour de la pétillante scène de Bern il y a une quinzaine d’années, constituant d’abord un noyau au background majoritairement club avant de recruter les sœurs Serag. De parents réfugiés et combattants de la paix, les chanteuses Jasmina et Nabyla injectent une composante soudanaise et érythréenne dans les veines de cette bande au sang déjà suisse, britannique et tchèque.

Écoutez ici.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé