→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Robinio Mundibu garde la forme sur le clip « Tonight »

Après avoir partagé le « Goûter », l’artiste congolais finit l’année 2020 en pleine forme. Voici le second single afro-pop de son prochain album Noir & Blanc.

Dans un style plus afropop, El Generalisimo alias la Panthère Noire nous laisse encore mariner un temps avant la sortie de son album, sur un titre rempli d’amour et de tendresse. Tout en gardant un pied dans la rumba congolaise, l’artiste a souhaité réaliser son clip en France avec la boîte Kaid Production.

La nouvelle étoile montante de la musique kinoise commence sa carrière en 2002, chez Do-Akongo, ex-musicien de Quartier Latin, puis par la suite évolue chez Tutu Caludji, un ancien du grand Wenge Musica BCBG. En 2009, il intègre la formation Wenge Musica Maison Mère du phénomène Werrason, il y passera cinq ans. Ce n’est finalement qu’en 2014 que Robinio Mundibu se lance dans une carrière solo avec son premier titre « Vantard » puis quelques mois plus tard « Mbonzimbonzi ». Le compteur Youtube s’affole, l’année suivante, le chanteur revient avec quatre morceaux « Ye Yo Ok », « Etirette », « Zuwa » et « Compliqué » qui connaissent un réel succès sur la scène congolaise. Sa musique reste grandement influencée par des grands noms du genre tels que Le King Kester Emeneya, Koffi Olomidé, ou encore Roga Roga. En 2016 sa rencontre avec le producteur Manou Matondo donnera naissance à un EP Chiffre 9 qui connaîtra un réel succès international en partie grâce à aux hits « 4 Lettres » et « Tsha Nanu Boye ». 

Depuis l’artiste a eu l’honneur de se produire devant 20 000 personnes à Bercy, le 28 février, en première partie de son mentor Fally Ipupa. Un concert dont la seule tenue relève de l’exploit puisque, depuis les années 2000, le mouvement des « Combattants » empêche les artistes congolais de se produire en Europe. Son titre « Goûter » a récemment été frappé par la censure et interdit de toutes diffusions sur les médias RD-congolais et ce n’est pas la première fois que le chanteur doit faire face à ces jugements pour « atteinte aux bonnes mœurs », ce fut déjà le cas de « Misu Na Misu », parce qu’il y était question de « faire entrer, faire sortir ». Ce à quoi le chanteur nous avait répondu : « il y a plusieurs interprétations, mais je ne suis pas responsable de la pensée des autres. »

Écoutez Robinio Mundibu dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé