→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Fulu Miziki exprime son plein potentiel punk dans N'Djila Wa Mudujimu

Le groupe originaire de Kinshasa revient avec ses instruments artisanaux et son son novateur qui mêle punk, electro industriel, et soukous.

Fulu Miziki émerge sur la scène underground de Kinshasa grâce à l’esprit de débrouillardise et la conscience écologique de Pisco Crane, qui a prouvé qu’il était tout à fait possible de faire de la « musique des poubelles » (traduction française de Fulu Miziki) sans produire de sons orduriers. L’artiste qui a grandi dans les bidonvilles de Kinshasa rencontre le bricoleur et musicien Bebson De La Rue. Cette rencontre le pousse à récupérer de vieux bouts d’ordinateurs, des bidons d’huile, des tuyaux métalliques et d’autres trésors pour fabriquer ses propres instruments. Il est ensuite rejoint par Lady Aisha, une artiste versatile qui conçoit les costumes du groupe, leurs masques et leur scénographie afin qu’ils épousent l’esthétique créée par Pisco Crane. Sans grande surprise (tant leur style semble correspondre à celui du label ougandais), Fulu Miziki parvient jusqu’aux studios Nyege Nyege à Kampala. En 2019, PAM avait rencontré le crew afro-futuriste au festival Nyege Nyege et pouvait déjà prédire que cette collaboration serait très fructueuse.

C’est avec le producteur de HHY & The Macumbas, Jonathan Saldanha, que le groupe a enregistré N’Djila Wa Mudujimu, un disque où s’épanouissent leurs sons révolutionnaires : un mélange indéfinissable de punk, de musique électronique, de sonorités industrielles et de rumba congolaise. Le tout forme un album profondément jouissif qui parvient à capturer le style déglingue de Fulu Miziki. On retrouve dans « Kraut », ce mélange caractéristique de percussions aux sonorités variées, auquel s’ajoutent des cris de guerre et autres chants répétitifs exaltants. N’Djila Wa Mudujimu pourrait, malheureusement, être leur dernier disque compte tenu de la récente dissolution du groupe. Néanmoins, on peut compter sur Pisco Crane et Lady Aisha, toujours actifs sur la scène de Kinshasa, et l’ingéniosité qui les caractérise, pour faire revivre l’esprit de Fulu Miziki.

N’Djila Wa Mudujimu sort le 21 octobre via Nyege Nyege Tapes.

Écoutez « Kraut » dans notre playlist afro + club.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé