→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

5 albums à écouter cette semaine

Cette semaine, un album d'Asake plein de singles qui tuent, la connexion zambienne de Sampa the Great, Sudan Archives en pleine forme artistique, les politricks soulful de Greentea Peng et le LP vulnérable de FLVME.

Mr. Money With The Vibe

Asake

L’artiste nigérian Asake a sorti son premier album Mr. Money With The Vibe, qui fait suite à son EP de quatre titres Ololade dévoilé en février dernier. On y retrouve le remix du titre « Sungba » (l’original était inclus dans l’EP) avec nul autre que Burna Boy. Ce premier projet long complet est une parfaite illustration du style si particulier d’Asake qui mêle afrobeats et amapiano. Ce style signature est remarquablement bien incarné par l’artiste lui-même sur la pochette de l’album : un avis de recherche Wanted sur laquelle Asake affiche un sourire carnassier. La prophétie auto-réalisatrice exprimée dans le titre de l’album permettra, sans aucun doute, à Asake de continuer à gagner de l’argent avec sa vibe distinctive.

Écouter ici.

As Above, So Below

Sampa the Great

L’artiste zambienne revient avec un nouvel album intitulé As Above, So Below qui vise à souligner la connexion de l’artiste avec son pays natal. Le morceau « Never Forget » en collaboration avec Chef 187, Tio Nason et Mwanjé, illustre bien ce choix artistique. Chanté à la fois en bemba et en anglais, il rend hommage aux figures emblématiques du zamrock, un genre musical ayant émergé en Zambie dans les années 1970. « J’ai pensé qu’il était approprié de rendre hommage à ceux qui m’ont précédée et de fusionner le passé, le présent et l’avenir à travers la musique et l’imagerie, en passant le relais d’une génération à l’autre », a-t-elle déclaré. Dans l’album, Sampa the Great explore également sur son rapport à la féminité en tant que femme africaine pour créer son personnage d’Eve : « la version la plus élevée de Sampa qui parle de toutes les facettes de sa féminité ».

Écouter ici.

Natural Brown Prom Queen

Sudan Archives

La violoniste américaine Sudan Archives revient avec son deuxième album qui confirme son statut d’artiste complète. Démontrant, de temps à autres, sa virtuosité au violon, elle passe d’une chanson disco comme « Home Maker », à l’indéfinissable « NBPQ (Topless) » avec ses vibrations persanes, à un titre optimiste et puissant comme « Selfish Soul », aux ballades RnB à la « ChevyS10 » , aux morceaux soul comme « FLUE »… L’album parvient à rester cohérent bien que l’artiste explore un large éventail de genres à travers les 18 titres du disque. La créativité dont elle fait preuve dans les vidéoclips mérite également d’être soulignée, avec ses visuels colorés et provocants. Natural Brown Prom Queen explore des thèmes qui s’entrecroisent avec les expériences de Sudan Archives. Il parle de questions raciales, de la féminité, des relations et des espaces, révélant tout à la fois l’assurance de l’artiste et une facette plus vulnérable d’elle-même.

Écouter ici.

GREENZONE 108

Greentea Peng

“Super Green” dirait Ruby Rhod de Le Cinquième Élément pour décrire le dernier projet de Greentea Peng : un qualificatif qui décrit avec justesse l’atmosphère créée dans la GREENZONE 108. Fluide et cool, la voix soul de l’artiste britannique nous plonge instantanément dans un état de décontraction absolue. “GREENZONE 108 est un champ d’expression libre et ouvert”, précise Aria Wells. “Une collection de morceaux élaborés pendant une période transitoire de ma vie. Une sorte d’élévation par rapport à MAN MADE, dans le sens où tant de choses ont changé et se sont formées au cours des deux années qui ont suivi cette conception. GREENZONE 108 est plus libre, moins formé et plus un dialogue/espace ouvert qui explore des sujets différents : spiritualité, originalité, santé mentale et politricks (jeux de mots entre politique et tricks : entourloupes, NDLR). C’est pourquoi il s’agit d’une mixtape et non d’un album.« 

Écouter ici.

Germander II

FLVME

Le rappeur sud-africain revient avec un sequel pour son EP sorti 2019, cette fois-ci, un album intitulé GERMANDER II. Sur de douces mélodies de piano, FLVME parle de sa foi, de ses relations et du caractère impitoyable de l’industrie musicale à travers des titres émotionnels. Une atmosphère assez triste que l’artiste entretient à travers les 13 titres de l’album. Le titre fait référence à une fleur dont la délicatesse résonne avec le côté vulnérable de FLVME : « Je pense que c’est ce qui me décrit le mieux, je suis cette fleur, une graine plantée, arrosée, laissée à sécher, admirée pendant mon épanouissement et accompagnée pendant ma floraison, et c’est à ça que je fais référence dans le titre« . On retrouve dans l’album des contributions de Kewand & Mellow Don Picasso, Die Mondez, Yung Tyran, The Bug Hash, DaVionne, Stogie T, Jay Millian et Ben September. 

Écouter ici.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé