→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
PAM Club : Dom Peter représente Blanc Manioc
Photo ©O'kiiNs HowarA

PAM Club : Dom Peter représente Blanc Manioc

Entre deux trouvailles excitantes pour son label Blanc Manioc, le Lyonnais Dom Peter fait une petite pause derrière les platines du PAM Club pour survoler l’Afrique underground du nord au sud et d’est en ouest.  

Quelque part dans les airs entre Lyon, Abidjan et Bamako, Dom Peter sillonne l’Europe et l’Afrique de l’Ouest depuis 2012, développant à petit feu sa passion pour les musiques africaines au sens large. Il sort alors Sou Kono en 2015, premier album de son side-project Midnight Ravers, au carrefour des musiques électroniques et mandingues. Actif depuis 25 ans en tant que batteur du groupe de dub français High Tone, il s’emploie sérieusement depuis 2019 à mettre en lumière des artistes africains -ou largement inspirés par le continent- en montant la structure Blanc Manioc, également co-organisatrice de l’incontournable festival Maquis Electroniq d’Abidjan. En seulement deux ans d’activité, Blanc Manioc peut se vanter d’occuper une place essentielle dans le paysage électronique, avec des acteurs tels que les beatmakers français Praktika et La Dame, ou les instigateurs de l’afrobeat mandingue MC Waraba et Gaspa, le tout parfaitement résumé dans les compilations Nyamakala Beats qui ratissent un peu plus large, à l’image du second volume sorti fin 2020, sonnant comme une invitation imminente à reconquérir les dancefloors.

« Je ne sors pas souvent des mixes, je n’ai plus vraiment le temps avec le label, mais j’adore jouer en DJ set. Je suis en manque complet, malgré quelques escapades récentes à Abidjan… Quand j’aurai le temps, je rêve aussi de faire des mixes chill ou ambient avec toutes mes archives, les sons mandingues accumulés sur la période Midnight Ravers ou des sons de l’océan Indien traditionnels et modernes.

Pour ce PAM Club j’avais envie de voyager d’Afrique du Sud à la Sénégambie, cette route musicale qui, dans mon esprit, passe par l’Angola, le Cameroun, la RDC, le Nigéria, le Ghana, puis la Côte d’Ivoire et le Mali, certainement les deux pays que je connais et que j’apprécie le plus. Mon objectif est de prouver encore une fois la force novatrice du continent, la perméabilité des styles et des influences et en même temps son côté ‘rave’ et peut être plus moderne, puis sa facette décadente avec l’Amapiano, le Gqom ou la drill made in Ghana !

J’espère offrir ici quelques découvertes !  L’Afrique du sud est vraiment incroyable en ce moment, avec par exemple le Mc Focalistic de Pretoria, le Gqom de Dj Lag ou Citizen boy, juste dingue, puis la RDC avec Chrisman et Rey Sapiens, le Ghana avec Jay Bahd, le Nigéria avec Aunty Rayzor, et bien sûr le Mali et la Côte d’Ivoire avec les artistes du label !

J’en profite aussi pour jouer les récents bangers : Korolé Mantholé, Mc Waraba, Gaspa, 4DOZO,  La Dame et Pat Kalla, Nfaly Diakité, et Praktika dont nous sortons le premier album tout bientôt ! On remonte jusqu’à Bamako sur la côte ouest et même jusqu’à Lyon, ville très active en France sur la scène afro-electronique.

Il me semble que l’industrie musicale est actuellement clairement focalisée sur les grandes stars africaines qui influencent la scène mondiale, mais l’underground et la scène électronique ont peu d’exposition dans les médias. Pourtant, elle est le ciment des innovations de style (Gqom, Amapiano, Afrobeats, Kuduro). Ces sons sont copiés et détournés à foison, souvent avec des sons très électro. Plus simplement, je n’ai pas très envie de vous jouer ici du Wizkid, ou Burna Boy, que j’apprécie et que je respecte, mais que vous trouverez facilement ailleurs. Hâte de retrouver les dancefloors !

NB : J’ai acheté 90% de ces sons sur Bandcamp et je vous encourage à soutenir ces artistes et ces labels avec cette playlist Buymusic qui vous amène directement à la source. Enjoy ! »

Tracklist :

1. Teno Afrika – Teno Afrika “8 Ubers (Tribute to DJ Jaivane)
2. DJ Black Low – DJ Black Low feat. DJ Saxo Boy – 9 Days
3. Focalistic – Ke Star
4. Shujaa Bora – Petit travail (feat Korolé Mantholé)
5. Chrisman – Another Banger
6. Jay Bahd x City Boy x O’Kenneth x Reggie x Kwaku DMC – Condemn
7. DJ Havaiana, Daniel Haaksman – Cazukuta (Daniel Haaksman Edit)
8. MC Waraba – Djoro (Bertho & Sheitan Brothers Remix)
9. DJ Lag – Portland
10. Rey Sapiens – Mabulu
11. Aunty Rayzor – Momo (4DOZO prod)
12. Gaspa – Momagbe (feat Aunty Rayzor) 
13. La Dame, Pat Kalla, Nfaly Diakité – Le Son
14. Nfaly Diakité – Donso (Praktika Remix)
15. Kayayo – Medikal
16. Bab Lee – Sous les Cocotiers
17. Jovi – Bab la
19. Mc Waraba – Timini (PROD by Gaspa – Real by Kwalud)
20. Asna & Amédéé – Fani
21. Guiss Guiss Bou Bess – Lamp – Remixed by Gaspa

Plus d’infos sur Bandcamp, Facebook, Instagram et YouTube.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé