→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

La prodige du jungle Nia Archive part au Brésil pour « Baianá »

La sensation britannique Nia Archives est très vite devenue l’un des talents les plus prometteurs de la nouvelle vague jungle. Son dernier single et clip « Baianá » donne à ce genre électronique une touche brésilienne.

À seulement 22 ans, la DJ, productrice, auteure et interprète Nia Archives est l’une des têtes d’affiche de la renaissance du jungle. Bercée par le reggae, le bashment et le lovers rock à Manchester, elle est devenue nostalgique d’une époque qu’elle n’a pas vécu en découvrant les icônes du jungle comme Roni Size, Shy FX ou encore DJ Storm. En 2021, son premier EP « Headz Gone West » lui vaut l’attention des connaisseurs comme des nouveaux venus. En 2022, son deuxième projet « Forbidden Feelingz » solidifie son statut de nouvelle pionnière du genre. Il lui vaut aussi le NME Awards du meilleur producteur. Désormais, Nia Archives fait faire le tour du monde au jungle, né dans les raves britanniques des années 1990.  Son dernier titre « Baianá » est un mix bien pensé de jungle et de samba brésilienne, de bossa nova et de baile funk.

Ce nouveau single sample le titre éponyme du groupe de percussions corporelles brésilien Barbatuques. Un hit samba très rythmé de 2005 aux sonorités hypnotiques, qui reprend lui-même un chant populaire de Bahia. Si la chanson a été souvent samplée et remixée, Nia Archives y apporte une touche totalement unique : un BPM beaucoup plus rapide, des basses agressives et des loops entêtants. En fait, « Baianá » est le son de rave par excellence et une belle démonstration des prouesses techniques de Nia Archives. Un single très prometteur pour la suite, puisqu’elle a d’ores et déjà annoncé qu’elle travaillait sur son troisième projet.

Le clip qui accompagne le titre a été réalisé et tourné par Nia Archives elle-même et Delphino à Rio de Janeiro. Les images vintages, presque DIY montrent l’iconique ville brésilienne à travers le regard de Nia : des disquaires, des murs remplis de graffitis, des sessions de football à tous les coins de rue et surtout des danseurs, des enfants qui bougent sur un tempo déchaîné, de magnifiques plans de Rio en arrière-plan. Nia Archives arborent même des ongles ornés du drapeau brésilien et un grillz doré qui épelle simplement « Baianá ». 

Nia Archives sera présente sur la scène du Pitchfork Festival à Paris, du 14 au 21 novembre. 

Ecoutez « Baianá » dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé