→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

10 albums à écouter cette semaine

Cette semaine, Buena Vista Social Club célèbre son 25e anniversaire, alors que les artistes nigérians Wavy The Creator, OG Emmy et le rappeur marocain Dollypran présentent leurs tout premiers projets. Duke de Nyege Nyege et le duo britanno-ghanéen Onipa nous dévoilent des sons futuristes, tandis que la BlackFace Family du Malawi se préoccupe de notre présent. Enfin, le rappeur britannique Pa Salieu, le joueur de kora sénégalais Maher Cissoko et la sensation nigériane Tems rendent hommage à leur héritage ouest-africain, chacun à leur manière. 

Buena Vista Social Club (25th Anniversary Edition)

Buena Vista Social Club

Pour le 25e anniversaire de cet album légendaire, World Circuit réédite une version remastérisée de Buena Vista Social Club avec des morceaux inédits tirés des bandes de la session originale de 1996, dont « Vicenta » et « La Pluma ». L’album est un monument, qui a changé à jamais la vie des musiciens concernés et le statut de la musique cubaine dans le monde. Ayant organisé son enregistrement singulier dans les studios Egrem de La Havane, le producteur du disque, Nick Gold, se souvient de ces sessions extraordinaires dans son entretien avec PAM : « Le studio Egrem sonnait magnifiquement. C’est une grande pièce, on pouvait y faire les cent pas et ici, vous aviez Eliades assis à jouer une incroyable guajira de Santiago, accompagné par un gars qui jouait des congas, un peu plus loin il y avait Ruben seul au piano qui jouait un magnifique bolero… Donc dans chaque coin du studio il se passait quelque chose. Donc on a commencé l’enregistrement. »

Ecoutez ici

Sounds of Pamoja

Nyege Nyege Tapes

Pour leur deuxième projet consacré au singeli après Sounds of Sisso, Nyege Nyege Tapes met cette fois-ci en avant les enregistrements du studio Pamoja, géré par l’artiste Duke. Sur une production principalement assurée par ce dernier, ce sont bel et bien les MCs qui emmènent le projet à un niveau supérieur, capitalisant sur la vitalité du paysage musical de Dar es Salaam en s’échangeant des couplets, en changeant de flow et en suivant tant bien que mal les beats ultra-rapides. Certains de ces talentueux artistes locaux (Pirato MC, 20 ans, Dogo Kibo, 19 ans, MC Kuke, 20 ans…) ont d’ailleurs été interviewés par NTS pour leur documentaire sur le singeli, dévoilé en amont du projet. 

Ecoutez ici

Tapes of Utopia

Onipa

Les sensations afro-futuristes d’Onipa ont sorti leur premier album We No Be Machine sur Strut Records en mars 2020, rencontrant un succès critique immédiat. Leur nouvelle mixtape, Tapes of Utopia, s’inscrit dans la même veine et démontre une nouvelle fois leur talent à allier les grooves dansants au lyrisme politique. « Le projet a été écrit pendant le confinement, alors que nous avions tous les deux très mal vécu son impact sur les artistes », nous raconte Tom Excell, l’un des leaders du groupe, dans une interview à venir. « Et ce qui nous a permis de nous en sortir, c’est d’écouter des tonnes de musique et de danser dans notre studio. Nous avons fouillé dans nos collections et c’est ce qui nous a donné le plus de thérapie et d’espoir pour continuer à écrire. Ca a créé une mixtape mais ça a aussi été un processus de guérison pour nous de compiler ces différentes sonorités sans trop réfléchir. Et la vision de l’utopie qui en est sortie est d’imaginer être dans un lieu et un temps plus libres et d’utiliser la musique pour trouver notre chemin. »

Ecoutez ici

Nthena

BlackFace Family

BlackFace Family (BFF) est composé de Jah Face, Venom et Twiggy, tous originaires de Mzuzu au Malawi. Leur musique, particulièrement dense, est composée de beats autoproduits mais aussi de fragments radicalement remixés de chansons congolaises, tanzaniennes, nigérianes et haïtiennes, avec une profonde saveur dancehall. Le titre de leur deuxième album, Nthena, signifie « c’est comme ça », une expression utilisée pour exprimer l’acceptation de l’état des choses. Le projet voit cependant les MCs se révolter et dénoncer les dérives destructrices du monde actuel, critiquant la politique locale sur « Politition » et rendant hommage aux victimes de la guerre civile en RD Congo sur « DRC ». 

Ecoutez ici

Cissoko Heritage

Maher Cissoko

Maher Cissoko est la moitié du duo à succès Sousou & Maher Cissoko. Après son premier album solo Kora Fo, il expérimente et fait revivre la tradition des griots dans son deuxième album Cissoko Heritage. Inspiré par l’afrobeat, le dancehall, le reggae, l’afro-pop et le mbalax, il crée ici sa propre fusion mandingue, avec un jeu de kora acoustique improvisé qui rencontre un paysage sonore et des rythmes électroniques. L’album aboutit à la création d’une nouvelle forme de griotisme et de musique populaire, fort de sens et de racines. 

Ecoutez ici

If Orange Was A Place

Tems

La sensation nigériane Tems dévoile cinq chansons exclusives dans cet EP quasi-surprise, dédié à ses fans les plus proches. En cinq titres, la chanteuse ouvre une nouvelle fenêtre sur ses sentiments, chantant la séduction, l’espoir et les déboires amoureux. Son cocktail tendre d’afrobeats et de néo-soul se marie parfaitement avec sa voix particulière, qui exprime la nostalgie et le désir différemment des standards d’afropop.

Ecoutez ici

Afrikan Rebel

Pa Salieu

Après l’excellent album Send Them To Coventry, le nouveau prince du rap UK revient avec un mini-EP célébrant ses racines gambiennes. Sur trois morceaux, en compagnie de Tay Iwar, Zlatan Ibile et Obongjayar, le rappeur explore l’afroswing, l’amapiano et le rap hardcore avec la flamboyance qu’on lui connaît. « Un Rebel n’a pas d’autre but que de s’extirper des conneries et de se tenir droit! », dit-il sur ses réseaux sociaux à propos du titre de son projet. Pa Salieu est d’ailleurs à retrouver sur la scène du Guess Who? en novembre prochain à Utrecht. 

Ecoutez ici

P.S. Thank You for Waiting

Wavy The Creator

Active dans la sphère nigériane Alté depuis des années à travers la photographie et des singles remarqués, Wavy The Creator dévoile enfin son premier EP P.S. Thank You For Waiting. Le projet est « une expression de moi-même et de tous les différents types d’amour que j’ai connus au fil des années », explique Wavy. « Je me dévoile comme jamais je ne l’ai déjà fait dans le passé. Je parle d’amour, de désir, d’engouement, de chagrin d’amour et du sentiment d’avoir été omis, le tout dans une seule œuvre. » Avec un son incorporant des éléments de hip-hop, d’afrobeats et de musique de danse électronique, l’EP met en vedette les artistes nigérians WurlD, CKay, Tay Iwar et la chanteuse ghanéenne Efya, sur sept chansons ultra-sensuelles. 

Ecoutez ici

Traitement

Dollypran

Après une série de singles, le rappeur de Casablanca sort un premier EP dans la veine explosive de la trap marocaine. Sur treize morceaux, Dollypran démontre ses talents d’interprète puissant, le tout enrobé d’une esthétique de pharmacie macabre. Baignant dans la trap, le rappeur explore également l’incontournable drill, sur des morceaux comme « Gaza » et « Napoli ». Pour ce faire, ses compatriotes Small X et ElGrandeToto l’accompagnent, ainsi que ses homologues diasporiques 3robi, basé aux Pays-Bas, et Dimeh, représentant du rap suisse. 

Ecoutez ici

Sipping Remy – EP

OG Emmy

Originaire de l’État de Rivers au Nigéria, OG Emmy construit son répertoire musical depuis l’âge de 14 ans. Son premier EP Sipping Remy s’ouvre sur l’afrofusion de « Trouble », dans lequel OG Emmy vante les vertus d’une vie sans problèmes, avant de se lancer dans le morceau d’été « Remy N Chill » et « KitKat », son premier single officiel, une ode aux femmes noires. Le reste de l’EP comprend le morceau « Remy Money », sur lequel Emmy et quelques-uns de ses amis artistes s’amusent, et le titre éponyme « Sipping Remy », qui voit OG Emmy révéler son alter ego rappeur.

Ecoutez ici

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé