7 albums à écouter cette semaine

Olamide

Au programme de cette semaine : l’archipel jazz personnel de Moses Boyd, le nouveau projet du rappeur nigérian Olamide, le deuxième volet de la compilation Disques Debs International et bien plus encore… 

Moses Boyd - Dark Matter

Dark Matter
Moses Boyd

À 28 ans, le batteur prodige est l’une des figures majeures de la scène jazz londonienne. De l’Afrique aux Caraïbes, de la grime au kwaito, son dernier album, Dark Matter, ouvre les bras aux musiques urbaines et dessine un archipel jazz très personnel. « Ce disque est une célébration de l’infinie beauté de toute la musique noire. » avoue Moses dans une interview.  Avec Dark Matter, Moses Boyd poursuit ce qu’ont fait les plus grands : inventer un son et ouvrir la voie pour les suivants.

Écouter ici

Cadence Revolution

Cadence Revolution : Disques Debs International Vol. 2
Various artists

Le deuxième volume de la série Disques Debs International met l’accent sur la production du label dans les années 70 et le développement du son unique de Cadence, avec ses influences disparates et son mélange pan-caribéen de rythmes, de styles et de langues qui ont dominé les dancehalls, les clubs et les concerts de la décennie. La musique produite au cours de cette décennie, et que l’on retrouve sur cette compilation, était foisonnante. Le gwo ka rencontrait le compas haïtien avec de certaines influences congolaises, mais on entendait aussi de la cadence-lypso et du reggae en provenance de Dominique, tout autant que du jazz et de la salsa de Puerto Rico.

Écouter ici

Olamide-999

999

Olamide

Succédant à l’album collaboratif YBNL Mafia Family de 2018, le nouveau projet du chanteur et rappeur nigérian Olamide 999 est composé de neuf titres. Il compte de nombreuses apparitions, de Phyno, Cheque, Snow, Jackmillz, Jayboi ou bien encore Rhatti. Rythmes hip hop, afrobeats et dancehall, voilà la recette des productions de 999 assurée essentiellement par Pheelz, Eskeez, ID Cabasa et Olamide lui-même.

Écouter ici


Nevaeh - Mhysa

Nevaeh
Mhysa

Nevaeh est une réflexion intime de la chanteuse Mhysa sur l’expérience d’être une femme noire de multiples points de vues. De la sexualité à l’amour propre, en passant par la découverte de soi à l’empowerment, elle décrit cet album comme étant « une prière pour que les femmes noires soient emmenés dans un nouveau et meilleur monde loin de l’apocalypse… Nevaeh est un espace sûr, une sorte de paradis noir« . Nevaeh est un album profondément personnel mais où l’on s’identifie sans difficulté aux thèmes abordés. Au fil de l’album composé de chansons originales, ainsi que de reprises de classiques tels que ‘If I Ruled the World’ de Nas et du standard ‘When the Saints’ ; des chansons référence de la pop culture afro-américiane, et où la voix délicate de Mhysa est mise à nue.

Écouter ici


NGIWU SHWABADA - Sibusile Xaba

Ngiwu Shwabada
Sibusile Xaba

Après la sortie acclamée de Opened Letter to Adoniah en 2017, le guitariste, chanteur et compositeur sud-africain Sibusile Xaba publie Ngiwu Shwabada. Enregistré en une seule et unique prise au Studio Pigalle à Paris en mai dernier, l’album composé de douze pistes et compte la participation de son camarade musical de longue date Naftali. Pour conclure Ngiwu Shwabada, c’est le très réputé saxophoniste londonien Shabaka Hutchings qui se joint à Sibusile pour un voyage musical improvisé de 18 minutes, joué également en une prise.

Écouter ici


Curtis Roach - Luv Bug

Luv Bug
Curtis Roach

Le rappeur de 20 ans originaire de Détroit Curtis Roach nous rappelle le pouvoir de l’amour en ce jour de Saint-Valentin avec son dernier EP de quatre titres, Luv Bug. Loin de l’abondance de mièvrerie propre à cette date, les thèmes abordés par Curtis ne font que montrer la nécessité d’être franc avec ses émotions. « L’amour est l’énergie la plus forte » affirme le MC qui a grandit bercé par le son hip hop west coast et néo soul.

Écouter ici


Lova Lova EP
Mutu Wa Ngozi
Lova Lova

« L’homme des rêves », nouvel avatar du chanteur et performeur de Kinshasa Lova Lova à sorti un nouvel EP, Mutu Wa Ngozi. « L’homme qui apparaît dans les rêves » et sûrement aussi dans les cauchemars, voilà la traduction de Mutu Wa Ngozi. Et autant le dire, Lova Lova nous emmène loin dans ses délires avec le Mutu Wa Ngozi et sa musique résolument rock tout aussi débridée que son verbe, puisant autant au rap, à l’électronique, qu’aux rythmes traditionnels du pays qui, comme son aîné Jupiter, infusent en premier lieu ses morceaux de transe nerveux.

Écouter ici

Lire aussi : Les 100 meilleurs albums des années 2010