→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

La playlist de Hipsters Don't Dance : 10 morceaux, 10 genres

Avant de venir enflammer le dancefloor de La Java pour la prochaine soirée PAM le 21 février à Paris, on a demandé aux Londoniens de Hipsters Don’t Dance de nous dresser un voyage en dix morceaux et autant de genres différents. Décollage imminent !

Événement Facebook

Cela fait maintenant près d’une décennie que Hipsters Don’t Dance apporte leur détonnant mélange de soca, afropop, dancehall et autres tubes club estampillés UK sur les dancefloors. Kazabon et Hootie Who ont débuté dans le DJing en 2009 lorsqu’ils ont lancé les soirées Hipsters Don’t Dance, où leur passion pour leur héritage musical trinidadien et nigérian s’est transformé pour devenir du même nom, au son singulier qu’ils qualifient de « World Carnival Sound ».

Leur passion débordante pour les sons et rythmes carnavalesques glanés un peu partout autour du globe, nous a donné envie d’explorer plus en détail les goûts de nos invités lors de la prochaine soirée PAM, qui se tiendra le vendredi 21 février à La Java. Pour cela, on a demandé à nos deux joyeux compères de nous faire entrer dans leur antre musicale en nous sélectionnant dix morceaux de dix genres différents, et de nous expliquer le pourquoi de leur choix. De la gqom ultra colorée et festive, du dancehall aux paroles loufoques ou encore du UK Garage exalté, pas de doute, seul Hipsters Don’t Dance pouvait nous concocter cette selection épicée !


Dancehall : Ward 21 — Spot the J

Kazabon : « C’est super difficile de choisir un seul morceau dancehall mais celui-ci est vraiment un de mes préférés. Les paroles sont absurdes mais couplées à la production et au style de Ward 21, et aux vocales raisonnantes de Suku, « Spot the J » est une valeur sûre. C’est un des titres que je joue quand je suis un peu frustré, pour faire un doigt d’honneur aux frustrations de la vie. »


Soca : Kerwin Du Bois — Bacchanalist

Kazabon : « Sûrement une de mes chansons de soca préférées de tous les temps. Elle parvient toujours à me rappeler mes souvenirs de carnaval tout en m’apportant un mélange de joie et d’euphorie à chaque fois que je l’entends. »


Afrobeats : Burna Boy — Secret ft Jeremih and Serani

Kazabon : « Pour l’afrobeats, ça devait forcément être du Burna. « Secret » est incroyable car il croise les genres et rassemble trois de nos chanteurs préférés. Le refrain de Serani est vraiment trop bien ! »

Rap nigérian : M.I. — Number One

Hootie Who : « M.I. devait être le Jay-Z nigérian. Quand sa mixtape est sortie en 2006, tout le monde a bloqué dessus. On veut voir plus de collaborations highlife et hip-hop à l’avenir ! »

UK Drill : Frenchy Le Boss — Flexin’ (featuring Giggs)

Hootie Who: « Références à Cantona, deux superbes voix, saupoudrées de rap français : c’est parfait. »


Gqom : TDK Macassette —Left Right

Kazabon : « Personnellement j’aime la gqom avec des vocales enjouées. Celle-ci déborde d’énergie avec ses sifflets et ses synthés… difficile de résister. »


UK Garage : Sticky — Dolla Sign (feat Stush)

Hootie Who : Je préfère celle-ci à son classique «Boo !». Et j’aime bien rêver que dans un autre monde, Stush aurait eu un plus grand succès. Les jeux de mots mélangés à ces irrésistibles lignes de basse font de ce morceau un banger.


Rap US : Pop Smoke — Welcome to the party

Kazabon : J’aime beaucoup quand les genres se mélangent pour créer un nouveau son. Cette nouvelle vague de rappeurs américains qui posent sur des beats anglais est vraiment super intéressante. Et j’adore la voix de Pop Smoke, c’est clairement new-yorkais mais avec une touche mélodieuse de qualité.


Rap français : NTM — Ma Benz (feat. Lord Kossity)

Hootie Who : « Quand j’étais enfant, je me souviens avoir eu une cassette NTM qui m’avait bluffé. J’avais 11 ans et ne comprenais quasi rien au français donc NTM et IAM m’ont bien aidé à progresser. Lord Kossity s’est aussi montré de temps en temps sur des riddims dancehall. »


UK funky : Aidonia & Crazy Cousinz —Bounce

Hootie Who : « Cela fait tout drôle de chercher car UK funky est un genre assez vieux malgré qu’il ait ses moments de temps en temps. Ce morceau d’Aidonia est génial car un freestyle sur lequel il se déchaîne sans s’arrêter. »

Hipsters Don’t Dance seront à Paris avec le collectif Maraboutage à l’occasion de la soirée PAM le 21 février à La Java.

Participez à l’événement sur Facebook et prenez vos places sur Shotgun.

PAM2-AFFICHE-JAVA

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé