→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Les 10 albums à découvrir cette semaine

Dans notre sélection de la semaine : Booba revient avec Ultra, le dernier album de sa carrière, tandis que Drake donne une suite à sa série Scary Hours. Quant à Ikoqwe, Awori & Twani, ils se chargent de nous conter l’Histoire du panafricanisme. Prince Kaybee et Niniola nous bercent avec le pouvoir de l’amour, et ElGrandeToto frappe très fort avec son tout premier album.

Caméléon
ElGrandeToto

Après la sortie de BNJ City Block (2017), ILLICIT (2018) et des EPs, le rappeur marocain originaire de Casablanca dévoile son premier album, Caméléon. A l’image de cet animal, ElGrandeToto oscille entre différents genres, rappant en darija (arabe marocain), en anglais et en français et s’entoure pour l’occasion du Franco-Sénégalais Lefa et du Belgo-Congolais Damso, signe que Taha Fahssi de son vrai nom compte bien exporter son rap au delà des frontières de son pays, accompagné par le Marocain Small X (« Thezz »), le Germano-marocain Farid Bang (« La paille »), 3robi, Néerlandais d’origine marocaine (« WAH ») ou encore Hamza sur l’excellent « Obscurité ».

Écoutez ici

Ultra
Booba

Après plus de 3 ans d’attente, le DUC dévoile Ultra, son dixième album. Un album annoncé comme le dernier après une carrière longue de vingt ans et l’une des plus belles discographies du rap français. 

Lors d’une interview accordée au média Brut, Booba explique la signification du titre de l’album : « Je n’ai pas vraiment de milieu, explique-t-il. Soit je suis très gentil, soit très méchant. Ultra, quoi. Dans les extrêmes ». Ultra se compose donc de 14 titres, sur lequel on retrouve au tracklisting sept artistes dont la plupart sont issus de ses écuries ; des nouvelles têtes (JSX ou Dala) et des artistes confirmés comme Maes le rappeur haïten Gato da Bato.

Booba semble revenir sur sa carrière avec mélancolie, comme dans « Mona Lisa », en compagnie de JSX. Au sein de ce clip, tourné en Amérique du Sud, au milieu des pyramides incas, les rappeurs semblent désenchantés, malgré de magnifiques paysages : « J’ai perdu des amis, des vrais, de nombreux anges m’ont lâché. »

Écoutez ici

Ranavalona
Awori & Twani

Afrobeats, hip hop, néo-soul et R&B nous séduisent au sein de cet album. Rassemblés par le label Galant Records, Awori rencontre Twani, producteur lyonnais. Faisant appel à l’âme des grandes femmes africaines, Awori décide de dédier cet album à la dernière reine de Madagascar, Ranavalona III. Il s’agit d’une véritable thérapie, visant à rassurer toutes les personnes manquant de confiance en elles, en se reconnectant à leurs sources, afin de lutter contre les injustices. Alternant chants somptueux et rap puissant, cet album est magnifié par l’émotion. Awori définit ainsi l’objectif de ce projet : « J’espère que ça donnera envie aux personnes qui écoutent l’album de se renseigner sur l’Histoire de ce continent et sur toutes les femmes qui ont contribué au panafricanisme. J’espère que c’est un projet panafricain ou qui donne au moins envie de s’intéresser au panafricanisme. »

Écoutez ici

The Beginning, the medium, the end and the infinite
Ikoqwe

L’album The Beginning, the Medium, the End and the Infinite utilise des boîtes à rythmes, des voix murmurées en argot angolais, notamment en umbundu — la langue principale parlée à Huambo, la ville où l’artiste Pedro Coquenão est né — en portugais et en anglais, mais aussi des discussions sur le néocolonialisme, l’Histoire falsifiée et des discours utopiques. Les deux artistes se livrent corps et âme afin de défendre leurs idéaux : « Ikoqwe chatouille le cerveau, libère le bas-ventre, plante les pieds au sol, brandit le poing en l’air mais garde le cœur ouvert. » Leur titre « Pele » (« peau ») libère le corps et l’esprit.

Écoutez ici

The 4th Republic
Prince Kaybee

Le DJ et producteur Prince Kaybee sort The 4th Republic, son quatrième album, empli d’afro house, en collaboration avec d’autres artistes, à l’instar d’Ami Faku, Black Motion ou encore de Lady Zamar. Prince Kaybee définit ce projet comme un pont entre ses auditeurs et lui-même : « Cet album résume l’interaction que j’entretiens avec mes fans. Il s’agit de ma communication avec eux par le biais de la musique, en tant que leader en quelque sorte. Je me suis concentré sur les gens et ils sont les citoyens de ma musique, c’est donc un album multilingue. »

Écoutez ici

Scary Hours 2
Drake

Après avoir sorti le premier EP Scary Hours, avec « God’s Plan » et « Diplomatic Immunity  » en 2018, Drake est de retour avec son single 3 titres Scary Hours 2, en compagnie de Lil Baby et de Rick Ross. Alors que Drake avait prévu de sortir son sixième album Certified Lover Boy en janvier 2021, il s’est expliqué sur Instagram : « J’avais prévu de sortir mon album ce mois-ci, mais entre la chirurgie et la désintox, mon énergie a été consacrée à mon rétablissement. »

Écoutez ici

Summer Riddim
Duppy Gun

Duppy Gun, la maison de disques de dancehall, sort l’album Summer Riddim. Ce label, créé en Jamaïque en 2011, vise à mettre en avant les collaborations entre des artistes électroniques expérimentaux américains et des chanteurs jamaïcains. Selon Cameron Stallones, le LP Duppy Gun Productions Vol 1, sorti en 2014, visait à encourager « les chanteurs les plus établis, en passant par les pêcheurs, sans compter les très jeunes enfants des quartiers ». Dans leur nouvel album, nous retrouvons G Sudden, qui apporte une véritable bouffée d’air frais au dancehall jamaïcain avec son single « Dem Nuh Real ».

Écoutez ici

6th Heaven
Niniola

Connue comme l’une des principales artistes féminines afro house au Nigeria, Niniola sort un nouvel EP, intitulé « 6th Heaven ». Cette chanteuse a été nominée aux Nigeria Entertainment Awards en 2015, après le succès de son single « Ibada ». En 2020, elle sort également son album Colours And Sounds, en collaboration avec de nombreux artistes, tels que le Britannique Afro B, les Nigérians Femi Kuti, Nonso Amadi et Sarz, le Sud-Africain Busiswa, le groupe kenyan Sauti Sol, mais aussi l’Américain Timbaland. Assumant de plus en plus son côté R&B au sein de ce nouveau projet, Niniola a écrit toutes ces chansons, dédiées à l’amour, comme on peut l’entendre dans « Baby », à propos de « celui » qui « illumine » sa vie.

Écoutez ici

Can You Feel It?
The Drive

Écoutez ici

JP4
Junglepussy

Écoutez ici

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé