→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 2 semaines

Ian Brennan nous invite à un pèlerinage musical aux Comores

Avec l’album We Are an Island, but We’re Not Alone, Comorian, Soubi et Mmadi, guidés par le producteur états-unien Ian Brennan, nous plongent dans les cultures musicales de l’archipel.

Suite à un trajet en six vols, Ian Brennan a vécu une longue aventure après son atterrissage.  Le producteur est connu notamment pour avoir accompagné le groupe touareg Tinariwen ou encore des prisonniers au Malawi, pour leur album Zomba Prison Project. Dans la Grande Comore, il était surtout à la recherche du ndzumara, une flûte à anche double, aussi nommée flûte de bois mahoraise, avant d’apprendre, par un inconnu, que cet objet « est mort », en référence à la disparition du dernier musicien jouant de cet instrument.

Désespéré, Ian Brennan rencontre plusieurs artistes qui le redirigent à chaque fois vers d’autres personnes, avant de finalement rencontrer Comorian, Soubi ainsi que Mmadi, les principaux musiciens qui rendront le projet d’album de Ian Brennan possible, qu’il nommera « We Are an Island, but We’re Not Alone », en référence à la Grande Comore, où le disque a été enregistré. Il explique ainsi : « Quand on cherche de la musique, l’artiste le plus fort est souvent caché derrière un autre, moins important, moins connu. Dans ce cas, un homme rusé et prospère nommé Hassain nous a conduits à un autre non-musicien nommé Hassain, qui nous a mis en relation avec un musicien assez bon et qui nous a finalement présenté son ami et mentor, et cette personne, Soubi (et son partenaire, Mmadi), s’est avérée, enfin, être une vraie affaire. »

Comorian – We Are an Island, but We’re not Alone (teaser)

Ceci ne marque cependant pas la fin de cette aventure, comme l’explique le producteur : « Les quelques routes sont bordées de voitures dépouillées de tout sauf de leur carrosserie – des carcasses de voitures. Il y a autant de véhicules abandonnés que de véhicules en service. N’ayant nulle part où aller, nous avons opté pour l’abri partiel des vents côtiers qu’offrait la coque d’une de ces voitures. » Sur l’album, nous pouvons y écouter de profondes méditations, nous transportant vers « les îles de la Lune », par le biais de percussions et d’instruments à cordes, à l’instar des ndzendze et du gambussi, dans un groove ensoleillé, jusqu’à la pluie…

Ian Brennan confie ainsi : « J’ai défié une de mes règles cardinales – ne jamais ranger l’équipement avant d’être absolument certain que la musique est terminée. Je n’avais pas d’autre choix que de me tenir sous la pluie avec un appareil stéréo de secours et d’essayer de capturer ce beau moment, alors que nous étions tous les deux trempés. Contre-intuitivement, être sous la pluie offrait un son supérieur à celui obtenu à l’abri, mais malheureusement, l’humidité a tué la machine et ce qui était une prise resplendissante, a été perdu à jamais. » De longues péripéties, qui n’ont cependant pas empêché l’enregistrement de We Are an Island, but We’re Not Alone, plein air et en direct, sur l’île de la Grande Comore.

L’album sera disponible le 7 mai 2021, via Glitterbeat Records.

Retrouvez Comorian dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé