→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

6 albums à écouter cette semaine

Le label Analog Africa sort une compilation, rappelant l’âge d’or de l’Edo funk au Nigeria, tout comme STR4TA incarne la nostalgie de la scène funk britannique des années 80. Azu Tiwaline donne un nouveau souffle à son album rendant hommage à ses racines tunisiennes, avec un EP de remixes, à l’instar de Major Lazer, rééditant son dernier projet, aux côtés de nombreuses célébrités, dont Aya Nakamura. Deux grands esprits se rencontrent dans le nouvel album de Pharoah Sanders et de Floating Points, accompagnés par le London Symphony Orchestra, formant une symbiose entre jazz, musique classique et électronique. Quant au romantique A-Reece, il nous fait vibrer en nous envahissant d’ondes positives.

Aspects
STR4TA

Amis et collaborateurs de longue date, Gilles Peterson et Jean-Paul ‘Bluey’ Maunick s’associent pour redonner vie à cette époque essentielle qu’ils ont tous deux contribué à construire, la scène britannique funk des années 80. C’est à travers les incontournables Incognito que Peterson rencontre Maunick, qui n’est autre que le membre fondateur du groupe britannique majeur de cette mouvance. Cet album est la première sortie commune des deux acolytes depuis plus de dix ans. Dedans, on savoure ce qui peut être appelé un état d’esprit : pour Peterson, c’est en tant que patron de label, DJ, collectionneur et animateur de shows radios; pour Maunick, c’est en tant que musicien, leader de groupe et compositeur de tubes. Le leader d’Incognito affirme ainsi : « Comme tous ceux qui jouent de la musique, nous avions cherché à imiter nos héros. Mais nous n’avions pas les outils, nous n’avions pas appris la musique : nous jouions tout à l’oreille, on s’inspirait de morceaux tirés ici et là de disques que nous chérissions. » Cet album est guidé par la même ambition : créer un son direct, immédiat, léger et sans détours, à l’image de ce pan de l’histoire musicale de la scène britannique dont ils restent encore des pages à écrire.

Écoutez ici

Today’s Tragedy, Tomorrow’s Memory: the mixtape
A-Reece

À 19 ans, le jeune rappeur a remporté le titre très convoité de « Parolier de l’année » aux South African Hip-Hop Awards, pour son album Paradise, sorti en 2016. Désormais âgé de 23 ans, A-Reece a déjà sorti deux titres en ce début d’année, à savoir « Strictly For My B » ainsi que « The 5 Year Plan » et a d’ailleurs été nominé pour les MTV Africa Music Awards 2021, pour la catégorie « Meilleure Fanbase ». Dans ce nouveau projet, le Sud-Africain, toujours aussi habile avec les mélodies, évoque notamment les conflits amoureux, durant lesquels il semble commun d’osciller entre volonté de fuir d’intenses conflits, déclenchant de vives émotions, et sexualité en guise de réconciliation. Il explique : « C’est sur les hauts et les bas dans une relation et sur comment on peut se retrouver dans une dispute agitée avec son partenaire à n’importe quel moment de la journée. Cela peut arriver le matin, quand on vient tous les deux de se réveiller. Alors je dis que je préfère me réveiller pour faire l’amour à ma partenaire, plutôt que de me disputer à propos d’une chose dérisoire. Je préfère me réveiller en me sentant béni et non déprimé. »

Écoutez ici

Promises
Floating Points, Pharoah Sanders & The London Symphony Orchestra

Pharoah Sanders et Sam Shepherd, plus connu en tant que Floating Points, nous concoctent un tourbillon de jazz, de musique classique et électronique. Bien qu’il ne s’agisse que d’une seule et unique piste, durant 46 minutes, la spontanéité de cet enregistrement nous captive par son authenticité. Ces performances habitées, mais aussi agréablement accompagnées par les silences de Floating Points, nous emportent volontiers dans un voyage onirique. Sam Shepherd définit ainsi sa collaboration avec Pharoah Sanders : « Nous sommes tous les deux des chercheurs. Nous cherchons toujours une musique qui peut nous emmener plus loin. » Malgré la crise sanitaire, le London Symphony Orchestra a pu participer à une session d’enregistrement au sein du mythique studio AIR de George Martin, durant l’été 2020. Tout en respectant la distanciation sociale, les musiciens masqués ont utilisé une centaine de micros afin de donner vie aux arrangements de Floating Points. Ce dernier définit ainsi ce moment particulier : « Le son de cet orchestre jouant avec autant d’espace entre les musiciens était une manifestation sonore de ces temps étranges que nous vivons. C’était ample et impressionnant et une fois que je les ai entendus jouer, c’était comme si j’avais trouvé la dernière pièce du puzzle. »

Écoutez ici

Edo Funk Explosion vol.1
Various Artists

Le label Analog Africa met à l’honneur l’Edo Funk nigérian avec sa nouvelle compilation. Il s’agit d’un genre musical hybride, né à Benin City, au cœur du pays de Fela Kuti. Réunissant funk et musiques traditionnelles de la culture Edo, ce genre était très populaire durant la fin des années 70, lorsqu’un groupe de musiciens s’amusait à fusionner toutes ces sonorités avec celles des boîtes de nuit d’Afrique de l’Ouest. Cette compilation rend notamment hommage à Sir Victor Uwaifo, étant perçu comme l’un des principaux pionniers de ce genre, aux côtés d’Osayomore Joseph et d’Akaba Man. Uwaifo ne cessait de fusionner les musiques traditionnelles Edo avec des guitares électriques et des synthétiseurs, tandis qu’Osayomore introduisait plutôt la flûte dans un monde dominé par les cuivres du highlife. Invité par la famille royale, ce musicien se consacre à la modernisation de la musique Edo, en mêlant funk et afrobeat. Ses chansons dénonçaient notamment le passé colonial de son pays natal, mais aussi la corruption du gouvernement. Quant à Akaba Man, il s’agit du maître philosophique de l’Edo funk, ayant connu un grand succès par le biais de ses paroles profondes et de ses grooves transcendants.

Écoutez ici

Music is the weapon (Reloaded)
Major Lazer

Major Lazer continue ses collaborations avec de nombreux artistes, par le biais de la réédition de son quatrième album Music is the Weapon, sorti en octobre dernier. Ce groupe américain a fait appel à plusieurs chanteurs et musiciens, du monde entier, à l’instar de l’Américano-trinidadienne Nicki Minaj, de l’Américano-marocain French Montana, de la Canadienne d’origine italienne Alessia Cara, du Colombien J Balvin, du Dominicain El Alfa, du Portoricain Guaynaa ou encore du Nigérian Joeboy, Le titre « Titans » réunit ainsi Sia, la pop star australienne et le Britannique Labrinth, de plus en plus présent sur la scène musicale du Royaume-Uni. Nous y trouvons également Aya Nakamura, l’artiste francophone la plus écoutée sur Spotify. Elle chante dans « C’est Cuit », accompagnée par le rappeur américain Swae Lee. L’objectif de Major Lazer atteint donc son paroxysme : réunir le plus de cultures possibles, au sein d’un seul et unique projet commun. Cela est parfaitement illustré par la participation de l’Indienne Rashmeet Kaur, aux côtés du DJ Nucleya, très connu en Inde, avec le titre « Jadi Buti ». 

Écoutez ici

Draw Me a Silence (Remixes)
Azu Tiwaline

La productrice tunisienne fait appel à la crème de la bass music pour son nouvel EP Draw Me a Silence (Remix) chez I.O.T Records. Avec son premier album Draw Me a Silence, Azu Tiwaline a rendu hommage à son propre héritage culturel d’El Djerid, incarné par les rythmes tunisiens. Suite à des années de réflexions, parfois inconscientes, Azu Tiwaline a connu une véritable introspection, l’ayant menée à diverses explorations artistiques. Son dernier EP, Magnetic Service, a séduit le label anglais Livity Sound par le biais de l’union des musiques amazighes (berbères) et électroniques. Cette année, elle est de retour avec un EP de remix de titres issus de Draw Me a Silence, sur lequel elle a invité Flore, Laksa ou encore Don’t DJ, producteurs de Lyon, Bristol et Berlin. Azu Tiwaline définit ainsi ce nouveau projet comme : « Un nouveau nom pour un nouvel esprit. »

Écoutez ici

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé