→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 3 semaines

Angélique Kidjo et Yemi Alade chantent la dignité

La diva béninoise et la chanteuse nigériane se réunissent encore une fois pour s’élever contre les injustices avec leur single « Dignity ».

Angélique Kidjo correspond à l’une des plus grandes icônes africaines actuelles. Encensée par de nombreux médias, de la BBC au New York Times, en passant par Paris Match, cette femme est notamment connue pour son engagement contre les injustices, en tant qu’ambassadrice internationale de l’UNICEF. Quant à Yemi Alade, il s’agit d’une chanteuse très populaire en Afrique. Connaissant un succès fulgurant depuis son tube « Johnny » à la fin de l’année 2013, cette artiste est très écoutée dans de nombreux pays, de l’Afrique du Sud au Royaume-Uni, en passant par le Nigeria et l’Ouganda. Angélique Kidjo est d’ailleurs présente dans le single « Shekere » du quatrième album de Yemi Alade, sorti en 2019 et intitulé  « Woman of Steel », mêlant afrobeats, R&B et highlife.

Les deux femmes se retrouvent cette année sur « Dignity », titre qui vise notamment à rendre hommage à toutes les personnes luttant contre les violences commises par la police, en s’inspirant du mouvement #EndSARS au Nigéria. Angélique Kidjo affirme ainsi : « Beaucoup de gens pensent que la brutalité policière ne se produit qu’en Amérique, mais elle est partout. » Elle ajoute : « Cette chanson s’oppose à la brutalité, mais elle évoque aussi la nécessité de se traiter avec dignité, de traiter la nature avec dignité et de se traiter soi-même avec dignité.Si nous ne pouvons pas voir la dignité que Mère Nature a donné à chacun de nous, alors comment pouvons-nous marcher la tête haute ? »

Retrouvez Angélique Kidjo et Yemi Alade dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé