→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Le rappeur NAPPYNAPPA fait l’état des lieux du colonialisme
© Christina Nguyen

Le rappeur NAPPYNAPPA fait l’état des lieux du colonialisme

Le rappeur de Washington DC annonce son nouvel album IFEELJUSTLYKTHEIRART, dont la sortie est prévue le jour du Black Friday. Une date symbolique pour l’artiste qui dénonce le consumérisme et le néo-colonialisme. 

Dans un style hip-hop des années 90, le rappeur de Washington DC nous offre un disque profondément lié à ses racines africaines. NAPPYNAPPA s’attaque aux sociétés néo-colonialistes qui entravent la liberté des afro-descendants et continuent de prendre l’ascendant sur leur existence, notamment en volant et en effaçant leur culture. Plus précisément, le rappeur dénonce le déplacement d’anciens artefacts africains qui sont la preuve ultime de cet état de fait postcolonial. En introduisant son disque par des extraits d’« Eye on Africa » – un reportage d’investigation sur le refus de la France à restituer au Bénin des reliques, des objets d’arts et autres artefacts historiques volés lors de la colonisation – il donne un exemple signifiant de conquête et d’invasion coloniale datant de la fin du XIXème siècle qui n’a jamais réellement cessé. 

NAPPYNAPPA – « BAGZ 4 TH LOST »

Les textes du rappeur ont la force et la ferveur des discours, ils dénoncent la destruction des peuples indigènes, la dépouille de leurs ressources et de leur patrimoine tout en rappelant à la nouvelle génération l’importance de se battre pour la liberté d’exister. Il évoque la nécessité de déployer fièrement ses origines en luttant contre l’eurocentrisme historique qui continue d’exister. Finalement son disque est un appel à la vérité historique et un témoignage de résistance contre les mauvais traitements infligés aux êtres humains et à leur environnement au nom de la recherche de profit des sociétés consuméristes, aveuglées par l’appât du gain. S’il y a une seule chose à acheter en ce jour de Black Friday, c’est bien ce disque protestataire en hommage à toutes les civilisations racisées. 

L’album IFEELJUSTLYKTHEIRART sortira le 27 novembre via Bad Taste. En pré-commande ici.

Écoutez NAPPYNAPPA dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Tracklist

01. Eyes on Africa Entro

02. BAGZ 4 TH LOST

03. GIVETH & TAKETH AT WHAT COST

4 LOVE ES NOT FAR

05 SUNRYS

06. Eyes on Africa Pt. 2

07 GHETTO SWAHILI Ft. RAHIEM SUPREME

08. HOTZ 4 ENTERTAINMENT

09. HOWL’N CLOWN

10. Eyes on Africa Pt. 3

11. GREEN ON ALL SIDES

12. ANGLES OF LYT

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé