→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

La sorcellerie de LABOUR

L’album nine-sum sorcery est la première sortie du duo berlinois LABOUR, autour d’un projet ambitieux mené par l’iranienne Farahnaz Hatam et l’américain Colin Hacklander, connus depuis 2018 pour leurs performances de grande envergure dans de grands espaces de concert et des musées tels que le Kraftwerk Berlin, le Martin Gropius Bau et la Kunsthalle Zürich. 

Avec leur style avant-gardiste, le duo envisage de relier à travers le mythe et la musique l’Iran, le Kurdistan, l’Europe, les États-Unis et l’Afrique. Pour cela, ils invitent à les rejoindre la célèbre pop star du Kurdistan Hani Mojthedy, et des artistes visuels comme les Turcs Enes Güç et Zeynep Schilling, et la Slovaque Evelyn Bencicova.

Leur sorcellerie fait référence à l’ancienne légende de Gog et Magog, au système de musique modale persane Dastgah, à l’archéologue et professeur de mathématiques anciennes Hamid Parsani, au philosophe iranien Reza Negarestani, et aux poètes iraniens Sohrab Sepehri, Ahmad Shamlou, Rahim Loghmani. Pour Farahnaz Hatam et Colin Hacklander, l’expression créative et la recherche philosophique sont indissociables. Ils veulent « créer un espace au sein de la musique qui nous permette d’atteindre un autre lieu et peut-être de poser la question : quelle est la nature de l’être ? »

LABOUR feat. Hani Mojtahedy « nine-sum sorcery – Part One »

L’album peut être saisi comme une incitation occulte aux énergies sombres, un compte à rebours à la fin duquel un terrible pouvoir imprégné de pétrole sera libéré sur la terre dans une catastrophe finale, où tout sera réduit en poussière Ce rituel est mis en lumière par l’énigmatique composition électronique accompagnée de percussions de LABOUR, ainsi que la performance vocale obsédante de Mojtahedy, qui interprète des vers kurdes et persans: un poème du moderniste iranien Sohrab Sepehri, puis des vers tirés des poèmes d’Ahmad Shamlou et de Rahim Loghmani. La ligne vocale mélodique qu’elle utilise suit la dastgah – un système musical modal qui constitue l’une des principales composantes de la musique traditionnelle persane – employant ici spécifiquement les dastgahs Homayoun, Mahour, Hijaz et Nava. 

LABOUR organise également une résidence à Berlin pour se rapprocher du sabar, du mbalax, du soufi, de Dakar et du Sénégal grâce à des invités exceptionnels comme le chanteur Souleymane Faye, le frais et avant-gardiste Ibaaku, le batteur Birame Ndiaye Rose, Viviane Chidid et Mbene Diatta Seck.

L’album nine-sum sorcery est disponible sur Bandcamp.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé