→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Mwanjé se présente avec « Wildones »

« Roulant avec » sa sœur Sampa The Great, l’artiste d’origine zambienne dévoile un nouveau clip fortement inspiré par le courant afrofuturiste. 

Après « The Divine » sorti en 2019, « Wildones » est le deuxième single et clip de Mwanjé. Rejointe par le célèbre Sampa The Great sur ce titre rêveur aux accents soul, l’artiste chante « la liberté, l’innocence et l’insouciance de la jeunesse aveugle », alors qu’elle affirme ne rouler qu’avec les « wild ones » (« les sauvages »). Avec des racines au Botswana, en Australie et en Zambie, l’auteure-compositrice-interprète de 23 ans a également essayé de mettre en valeur une imagerie afrofuturiste infusée de traditions dans le visuel hypnotique qu’elle a réalisé elle-même, représentant la « dualité entre jeunesse et sagesse ».

« ‘Wildones’ exprime la notion de recherche de liberté personnelle », dit-elle. « Sous un angle plus abstrait, le titre exprime le fait que nous sommes tous les branches d’un même arbre. Le visuel a été inspiré par la dualité de la jeunesse en action, guidée par un sens profond de la sagesse et de la connaissance, presque d’un autre monde. Je me souviens très bien de la première réunion entre Micheal (coréalisateur), Calvin (producteur) et moi, au cours de laquelle l’une de mes principales demandes était qu’ils trouvent un moyen de me faire léviter, et c’est exactement ce qu’ils ont fait. »

Le single sert de prélude au premier EP à venir de Mwanjé, qui exprimera musicalement son parcours vers « l’amour de soi, la découverte de soi et la transition vers l’âge adulte », le tout à travers du R&B alternatif, de la néo-soul, du jazz et du spoken word. 

Ecoutez « Wildones » dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé