fbpx → Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Chouk Bwa & The Ångströmers font un retour fracassant avec un nouvel EP

Le groupe dévoile « Agwetaroyo », la chanson-titre de leur nouvel EP Ayiti Kongo Dub divisé en deux parties qui sortiront séparément.

Le duo belge The Ångströmers et le groupe haïtien Chouk Bwa s’étaient associés en 2016 pour combiner le son électro de la scène alternative de Brussels à la force brute du style musical aux influences vaudoues de Chouk Bwa. Une collaboration étonnante et réussie puisqu’elle a permis la sortie de l’excellent Vodou Alé en 2020. Ensemble, ils sont parvenus à rendre les traditions musicales vaudoues plus accessibles au public tout en y restant fidèles et en conservant l’essence de son intense spiritualité. L’album n’aura pas marqué la fin de cette entente pour autant puisque les groupes décident de remettre le couvert avec un EP en deux parties intitulé Ayiti Kongo Dub. La première partie devrait voir le jour le 19 juin. Pour patienter, Chouk Bwa & The Ångströmers nous proposent de découvrir « Agwetaroyo », le premier morceau de cet EP très attendu.

Chouk Bwa propose ainsi un « voyage exaltant parmi les esprits pour enflammer la piste de danse avec un nouveau line-up épuré, qui s’appuie exclusivement sur les tambours et les rythmes du rite congo haïtien agrémenté par la dub électro de leurs homologues belges. » Dans le vaudou haïtien, les lwa sont des esprits issus de la diaspora africaine qui jouent un rôle d’intermédiaires entre l’humanité et le créateur suprême Bondyé. Ces esprits sont divisés en « nations » comme l’étaient les esclaves ouest-africains à leur arrivée en Haïti. Il existe des rites différents pour chaque nation. Le rite congo concerne les lwa bantous d’Afrique centrale. Ils sont célébrés dans la commune des Gonaïves où le groupe s’est formé.

C’est pendant leurs tournées en 2018 et en 2019 que Chouk Bwa & The Ångströmers commencent à expérimenter avec ce nouveau format. L’improvisation y occupe une place centrale. Initialement développée pour les cérémonies religieuses vaudoues, la musique du rite congo n’est pas originellement destinée aux performances musicales. Une caractéristique dont se sont inspirés The Ångströmers en réalisant une grande partie de leurs interventions de manière improvisée. Ayiti Kongo Dub marque un virage par rapport à leur précédent album Vodou Alé. Le groupe cherche désormais à produire un son plus dansant et plus adapté aux pistes de danse. Chouk Bwa & The Ångströmers se concentrent ainsi davantage sur l’aspect transe et s’éloignent des structures élaborées. « Des basses profondes, des échos et des delays inspirés par le dubstep : c’est de la musique de clubs et de sound systems pour des nuits sans fin. »

Ayiti Kongo Dub EP#1 sort le 1er juillet.

Écoutez « Agwetaroyo » dans notre playlist afro + club.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé