→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

La house jazzy de Byron the Aquarius débarque chez Axis Records

Annoncé sur le label de Jeff Mills, son nouvel album Ambrosia se nourrit d’un mélange de soulful house et de jazz avec une pointe de blues.

On peut entendre le rythme dans sa façon de parler. C’est peut-être un trait commun chez tous ceux qui vivent à Birmingham, en Alabama, et qui ont comme Byron, été formés au jazz depuis leur plus tendre enfance. Sa riche culture musicale du sud des États-Unis rend ses créations sonores uniques, lui qui a la chance de s’entourer des meilleurs musiciens du monde dans son approche soul et instrumentale du genre. 

Byron the Aquarius n’est pas du tout un Verseau astrologique, mais un Poisson de 32 ans né le 11 mars qui a reçu ce surnom à l’université et qu’il n’a jamais pris la peine de corriger. Fermement ancré dans le Sud, il conserve la vitalité des scènes underground d’Atlanta, qu’il transpose aujourd’hui dans les clubs de la planète. Pour son nouvel album Ambrosia qui sortira sur le label de Jeff Mills, Byron a passé ses journées avec une équipe de stars : le batteur vétéran de Janet Jackson, Lil John Roberts, le trompettiste Dashill Smith, la flûtiste Rasheeda Ali et le bassiste Chocolat Costa, originaire du Brésil, qui apporte aux morceaux une touche de samba merveilleusement inattendue.

Byron the Aquarius – Edgewood Ave (Radio Edit)

L’amour de Byron pour la mélodie et l’harmonie a toujours attiré l’attention des principaux labels et producteurs de musique électronique; le prodige a toujours su s’entourer des meilleurs en jouant dans une pléthore de clubs de renommée mondiale. Lorsqu’il ne travaille pas sur sa propre musique, il joue en studio avec le DJ/artiste House Kai Alce, basé à Atlanta. Ces créations sont rapidement tombées dans le collimateur du maestro de Détroit Theo Parrish, qui a adoré ce son sublime infecté par le jazz et a sélectionné deux titres à sortir sur son label Sound Signature en 2016. Le résultat, Highlife EP, a été salué et depuis, Byron a publié une musique de haut niveau sur Wild Oats, Eglo Records et bien d’autres labels. Il fait le tour de la planète en jouant dans des festivals pour prouver comme il le dit dans un de ses titres : « Techno Is Black (Respeck) ». Un cri de célébration à toutes les villes (Détroit, Atlanta, Chicago) qui ont convoqué les noirs du Sud pour faire naître leur musique électronique. 

Ambrosia est prévu pour le 16 octobre via Axis Records.

Écoutez Byron The Aquarius dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé