→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

8 albums à découvrir cette semaine

Au programme cette semaine, PsychoYP, ATO et Not3s se chargent du rap tandis que Wizkid nous livre quatre nouveaux titres d'afrobeats. Les Mamaki Boys du Niger sont dans le patriotisme et le groupe Trans Kabar aussi, en nous emmenant au plus près des musiques volcaniques réunionnaises. Au plus fort de la fête, on n'évitera pas une petite dose de nostalgie avec le Ethiopian Hit Parade Vol. 2 et le projet mélancolique d'Una Rams.

Made In Lagos Deluxe

Wizkid

La star incontestable de l’afrobeats Wizkid revient avec une version deluxe de Made In Lagos, son quatrième album sorti en 2020. Ode sensuelle à sa ville natale, le projet avait été qualifié de “classique instantané” et avait pris tout son public de court, surprenant par sa maturité et son raffinement dans une industrie qui carbure pourtant aux hits rapides et faciles. Le Starboy ajoute quatre titres ultra-sexy à sa tracklist afro-disiaque, et invite le jeune Buju et un certain Justin Bieber sur « Mood » et un remix de « Essence ». 

Ecoutez ici

Patriote

Mamaki Boys

« Tradi-moderne », c’est ainsi que le trio nigérien Mamaki Boys définit sa musique. Sur Patriote, leur tout nouveau projet revalorisé par Sahel Sounds, le groupe explique vouloir « mettre la tradition dans le rap, les danses ancestrales, les choses que nos grands-parents faisaient au village ». Les six titres survoltés du projet, sortis au Niger en 2007, mêlent donc des instruments locaux comme le duma et le kalango aux flows presque ragga des rappeurs, sans évidemment oublier la veine revendicatrice du hip-hop. Le morceau « Kagani Kagani », par exemple, évoque le droit des citoyens à bénéficier des richesses engendrées par l’exploitation des ressources naturelles de leur pays. 

Ecoutez ici

hold me when it’s cold: a mixtape

Una Rams

hold me when it’s cold : a mixtape est un projet né de plusieurs mois passés en confinement, en plein hiver sud-africain. Una Rams a mis dans ce disque toutes les émotions et les humeurs qu’il a ressenti durant cette période étrange et intense. Le projet, son deuxième grand format depuis Wavy Baby (2018), retrace donc le manque d’intimité romantique et physique, l’isolement et le froid qui ont bercé le chanteur durant de longues semaines. La jeune scène alternative sud-africaine, représentée ici par des artistes comme Muzi, Blxckie ou Langa Mavuso, l’a accompagnée dans ce processus thérapeutique, pour livrer un résultat doux et réconfortant. 

Ecoutez ici

Ethiopian Hit Parade Vol​.​2

Ethiopiques Series

Suite à la sortie en 2016 du Ethiopian hit parade vol.1, Francis Falceto et Heavenly Sweetness poursuivent leur travail de réédition en vinyle de la série des Hit Parade éthiopiens. Après avoir publié une cinquantaine de 45 tours, le regretté Amha Eshèté, disparu cette année, entrepris en 1972 de rassembler ses meilleures productions dans une série d’albums devenus mythiques (et introuvables en originaux) ; cinq volumes d’Ethiopian Hit Parade parurent entre 1972 et 1973. Le volume 2 est aujourd’hui disponible réédité, comportant des titres des légendaires Getachew Kassa, Mulatu Astatqé, Alémayéhu Eshété et bien d’autres. 

Ecoutez ici

Side A

ATO

Avec Side A, le rappeur londonien nous livre un EP court et intense, qui laisse exposer sur cinq titres l’étendu de ses talents. Capable de rapper crûment sur « Ziamonds !! » et de chanter tendrement sur « No Caroline », il semble que l’artiste ne se mette aucune limite. Son originalité tient également aux productions utilisées, particulièrement versatile et quasi-robotiques. 

Ecoutez ici

MAZINE LA MOR

Trans Kabar

Pour son deuxième album, composé en pleine tournée, le groupe réunionnais Trans Kabar est allé chercher dans la densité. Les guitares électriques mordantes, venues du rock noise et passées par les motifs d’Afrique de l’Ouest, s’entremêlent avec la contrebasse et la batterie formées au free-jazz, tandis que le chant intense et cabré de Jean-Didier Hoareau guide ce panachage musical. Sur onze titres, le groupe décline ses influences maloya, rock et free-jazz. Et confirme son habilité à en faire une synthèse volcanique. Le clip majestueux de « Zis in Rogar » est d’ailleurs disponible.

Ecoutez ici

Euphoria

PsychoYP

Le rappeur d’Abuja dévoile un EP de plus, confirmant son aura de rookie affamé. Alors qu’on le savait bercé au rap comme à l’afrobeats, YP a ici fait le choix d’étaler uniquement ses talents de trappeur féroce. Entouré des fiers représentants de la jeune garde rap nigériane, anglaise et même sud-africaine avec J Molley, il livre sur ces neuf titres une performance hip-hop remarquable, influencée par la trap d’Atlanta autant que par le tournant UK drill qu’a pris le rap global sur les derniers mois. 

Ecoutez ici

3 Th3 Album

Not3s

« Les trois années qu’il m’a fallu pour faire cet album ont été un voyage d’enfer, et chaque fois que j’ai eu les pires pensées, je me suis toujours rappelé qu’il y a des gens dans le monde qui aiment sincèrement et respectent ce que je fais », écrit Not3s à propos de 3 Th3 Album, troisième projet et premier album du rappeur londonien. Les ondes positives ont donc eu raison du pessimisme, et cela se ressent sur la totalité des titres. Du banger rap « One More Time » à l’afropop mielleuse de « Sugar », Not3s prouve qu’il sait nous faire danser, et que la scène anglaise d’Afroswing a encore du futur.

Ecoutez ici 

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé