→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Les 9 albums à découvrir cette semaine

Cette semaine nous réserve d’innombrables surprises. Entre nouveaux albums et rééditions, de Djibouti à la Norvège, en passant par l’Egypte et le Pérou, nous vous avons concocté une liste pour ne rien manquer.

Something Else
Mr Eazi

Le géant de la scène musicale nigériane revient avec un EP très attendu, intitulé Something Else. Il explique : « Ce projet a été inspiré par Kel P et Killertunes, qui n’ont cessé de venir me rencontrer à Accra jusqu’à ce que j’enregistre finalement “The Don”. Et cela m’a ouvert la porte pour retourner en studio ». Le single “The Don” correspond à une véritable exploration du succès grandissant de Mr Eazi. Il affirme : « J’ai passé toute l’année à travailler à la construction d’emPawa Africa et à me transformer en Don Eazi, le magnat. » Ce nouvel EP promet ainsi un retour à la fusion lisse de l’afrobeats et du highlife.

Écoutez ici

With Love
Omar Khorshid

Le label WeWantSounds réédite l’album With Love de l’un des plus grands guitaristes du monde arabe, Omar Khorshid. L’album de cet accompagnateur sur scène d’Abdel Halim Hafez, de la « quatrième pyramide d’Egypte », à savoir Oum Kalthoum ou encore de Farid El Atrache, nous permet de redécouvrir un véritable monument de fusion. Cette pierre angulaire de la musique panarabe nous surprend par ses arrangements culottés, sonnant toujours aussi modernes des décennies après leur sortie. Son jeu hétérodoxe semble à l’image de sa vie d’immigré, quittant l’Egypte au début des années 70, suite à des troubles politiques, pour s’installer au Liban, avant de vivre en Syrie en 1978.

Écoutez ici

Saturday Night – South African Disco Pop Hits – 1981 to 1987
Various Artists

Intitulée Saturday Night – South African Disco Pop Hits – 1981 to 1897, cette compilation du label Cultures of Soul nous fait danser sur des sonorités irrésistibles de pop et de disco. Elle rend hommage à de nombreux artistes sud-africains, aux tubes légendaires. Brenda & The Big Dudes nous éblouissent à deux reprises, avec leurs titres « No No No Senor  » ainsi que « Love Action ». Supa Frika est également mis à l’honneur avec « Let’s Get On It » et « Love Satisfaction », nous envoûtant par son irrésistible romantisme. Margino nous charme également avec « Holiday » et « You and Me », ce dernier titre nous faisant véritablement penser par moments à de l’afro-électro. Nous y trouvons également Black Five, Soundburger, Vukamai ou encore les Hot Soul Singers, nous promettant des ondes positives avec « Good Vibes ».

Écoutez ici

Dialogue.
Ol’ Burger Beats & Vuyo

Ol’ Burger Beats, maître de la lo-fi en Norvège, s’associe une nouvelle fois au rappeur Vuyo, suite au succès de leur EP All Yours, paru en 2020, pour leur nouvel album, intitulé Dialogue. Ce dernier met en symbiose hip hop, jazz et soul, visant à sublimer le doux rap de Vuyo, ne cessant de nous surprendre. Ces artistes nous invitent à rejoindre leur dialogue, empli de réflexions sur les débats actuels, à l’ère de Black Lives Matter. Ils insistent ainsi sur le nombre considérable d’hommes noirs assassinés dans « Brothers » , tout en se moquant de certains paradoxes dans « Summer of George » , où le Black face est évoqué : « Tu vois je suis tellement pas raciste que je ne vois pas les racistes. »

Écoutez ici

AXUXA
QOQEQA

Le Péruvien QOQEQA nous transporte sur des polyrythmies afro-latines à travers la musique électronique, explorant la musique de ses ancêtres :  « Cet album est la conséquence de mes racines péruviennes, de la côte, des Andes et de la jungle amazonienne. » Il ajoute : « Dans ce disque, on peut entendre des patterns africains dans les morceaux “Omega”, “Qoqeqa” et “Puntea”, les influences des Andes dans “Latido”, “Tutume” et “Ama”, les textures tribales et amazoniennes sur “888”, “CalaXucla” et “Kshanti”, et un mélange moderne avec du dembow sur “Kilo” et “Momposina”. » Cet album correspond ainsi à un véritable nouveau souffle au sein de la musique électronique.

Écoutez ici

Super Somali Sounds from the Gulf of Tadjoura
4 Mars

Le label Ostinato Records nous plonge dans le passé de Djibouti en sortant l’album du groupe 4 Mars, intitulé Super Somali Sounds from the Gulf of Tadjoura. Le nom de ces artistes fait écho à la date de la fondation du Rassemblement Populaire pour le Progrès (RPP), encore actuellement au pouvoir. Ce parti considérait la musique comme nécessaire afin de mener à bien l’indépendance, plaçant ainsi ce domaine sous l’aile de l’Etat. Les enregistrements de cet album ont tous été réalisés au sein des studios de la Radiodiffusion Télévision de Djibouti (RTD), mais aussi durant des représentations en direct, au théâtre national. Cet album constitue donc une véritable perle historique, révélant le passé peu connu de Djibouti.

Écoutez ici

Conflict of Interest
Ghetts

Le rappeur Ghetts semble de plus en plus s’imposer sur la scène musicale britannique, encensé par de nombreux médias, à l’instar de The Guardian. Celui qui est perçu comme l’un des talents les plus importants du grime avait refusé, à la fin des années 2000, d’intégrer de la pop au sein de ce genre musical. Cette spécificité lui aurait ainsi empêché d’accéder au succès mais cette époque est révolue. Avec son album Conflict of Interest, Ghetts nous invite à accepter nos contradictions : « Au début, j’essayais de ne présenter qu’une seule version de moi-même. Mais à la moitié de l’album, je me suis rendu compte que je suis un être humain très conflictuel. J’ai eu un vrai moment de clarté où j’ai réalisé que toutes ces différentes qualités font de vous ce que vous êtes, de la colère à la joie en passant par la douleur. Cet album m’a permis d’apprendre à accepter cela. »

Écoutez ici

O céu é velho há muito tempo (variations)
Lucas Santtana

Le chanteur et compositeur brésilien Lucas Santtana nous apaise avec son EP de titres bonus issus de son dernier album. Se questionnant sur les liens entre l’intime et la situation sociale au Brésil, cet artiste nous amène à méditer sur de sublimes balades politiques et pleines de poésie. Fidèle à la tradition des tropicalistes, Lucas Santtana adoucit les mœurs en guitare-voix, opposant l’amour ainsi que la résistance collective à la haine du gouvernement de Bolsonaro. Son titre « Uma (Criança) » évoque avec douceur la joie de l’arrivée au monde d’un enfant tandis que « Logout » incite les femmes à se libérer du poids des réseaux sociaux.

Écoutez ici

Destination: Known/Paradise
Dâm-FunK

Dam-FunK revient avec son EP Destination: Known/Paradise à deux titres, qui sort avec son propre label, Glydezone Recordings, fondé en 2016. Ce maître de la funk nous séduit avec « Destination:Known », qui nous berce avec ses douces percussions tandis qu’il nous fait vibrer avec « Paradise ». Ce titre mêle de façon exquise funk et jazz, tout en nous rappelant les rythmes funky des années 80, bien qu’il définisse son style comme du « modern funk ».

Écoutez ici


Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé