→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 2 semaines

Promises, l’impro envoûtante et jazzy de Pharoah Sanders et de Floating Points

Floating Points, musicien expérimental, et Pharoah Sanders, saxophoniste légendaire, nous hypnotise avec l’album Promises, sublimé par The London Symphony Orchestra.

Pharoah Sanders et Sam Shepherd, plus connu en tant que Floating Points, nous concoctent un tourbillon de jazz, de musique classique et électronique. Bien qu’il ne s’agisse que d’une seule et unique piste, durant 46 minutes, la spontanéité de cet enregistrement nous captive par son authenticité. Ces performances habitées, mais aussi agréablement accompagnées par les silences de Floating Points, nous emportent volontiers dans un voyage onirique. Sam Shepherd définit ainsi sa collaboration avec Pharoah Sanders : « Nous sommes tous les deux des chercheurs. Nous cherchons toujours une musique qui peut nous emmener plus loin. »

Quant à Pharoah Sanders, il affirme : « Les gens pensent que je parle peu mais j’essaie de le faire à travers ma musique. » Cette grande figure du jazz états-unien décrit ainsi Floating Points : « Je pense que Sam est un grand musicien, l’un de ces génies dont les pieds foulent la Terre. J’adore la façon dont il joue et son écriture. » Sam Shepherd complimente tout autant son partenaire : « Il y a quelque chose avec le saxophone, avec la façon dont il amplifie la respiration de celui qui en joue et qui vous donne l’impression que vous êtes à l’intérieur de son corps. En entendant Pharoah jouer sur cette pièce, c’était comme si l’instrument était une extension de son corps, un mégaphone pour son âme. »

Malgré la crise sanitaire, le London Symphony Orchestra a pu participer à une session d’enregistrement au sein du mythique studio AIR de George Martin, durant l’été 2020. Tout en respectant la distanciation sociale, les musiciens masqués ont utilisé une centaine de micros afin de donner vie aux arrangements de Floating Points. Ce dernier définit ainsi ce moment particulier : « Le son de cet orchestre jouant avec autant d’espace entre les musiciens était une manifestation sonore de ces temps étranges que nous vivons. C’était ample et impressionnant et une fois que je les ai entendus jouer, c’était comme si j’avais trouvé la dernière pièce du puzzle. »

Précommandez l’album ici, en attendant sa sortie le 26 mars, via Luaka Bop.

Floating Points, Pharoah Sanders & The London Symphony Orchestra – Promises (Album Teaser)
Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé