Shatta Wale s’associe avec ses militants pour le clip de ‘Chacha’

 

Alors que son album Wonderboy est sorti depuis octobre dernier, Shatta Wale continue à enchaîner les sorties de singles hors-projets pour le plus grand plaisir de son public.

De son vrai nom Charles Nii Armah Mensah Jr, la superstar ghanéenne qui a commencé sa carrière en 2009 compte aujourd’hui 15 projets officiels à son nom. Surnommé le African Dancehall King, il est au Ghana une personnalité sulfureuse à l’influence puissante, enchaînant les hits comme les polémiques. Il a également collaboré avec de nombreux artistes internationaux — dont une certaine Beyonce — et serait actuellement l’un des artistes dancehall avec le plus de prix au monde. 

Shatta Wale vient de dévoiler « Chacha », son dernier clip tourné à Nima, quartier d’origine du chanteur, réputé pour être l’un des plus malfamés d’Accra. Les habitants, interviewés au début du visuel, se revendiquent du « Shatta Movement », cette légion de fans qui voit en Shatta Wale un ambassadeur. Pour ce titre, l’ambassadeur en question s’est d’ailleurs entouré de ses « militants » Addi Self, Captan et Natty Lee, trois artistes émergeants signés sur son label Shatta Movement Empire.