→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

PAM Club : Dariiofox, batida fraternelle

L’artiste portugais nous présente ses productions et celles de son frère DJ Nervoso dans un mix frénétique où le kuduro et la batida des ghettos de Lisbonne mènent la danse.

Dariiofox, de son vrai nom Dario Magalhaes, est un jeune DJ et producteur né au Portugal, installé à Londres. En 2014, à l’âge de 15 ans, il se découvre une passion pour la musique et trouve le chemin des platines à travers la production. Sous l’influence de son frère DJ Nervoso, il inonde SoundCloud de morceaux tarraxo et batida bien sentis, brandissant fièrement le drapeau de son crew Filha Da Mãe Produções aux côtés de Game Over, Baley-Cox, Bruts, Dadicoox, Puto Nelo et Brunofoox. En marge de ce set exclusif pour le PAM Club, nous avons posé quelques questions à l’intéressé.

Londres est définitivement l’un des endroits les plus prolifiques de la planète en matière de musique électronique. Comment utilises-tu l’influence de cette ville dans tes productions ?

C’est une question difficile. Je dirais que je ne me laisse pas autant inspirer par la musique électronique que par les gens qui jouent des instruments différents dans les rues de Londres. Parfois, je trouve des Africains ou même des Jamaïcains jouant des percussions et si ça me reste dans la tête, je rentre chez moi et j’essaie de traduire ce que j’ai entendu dans FL Studio (Fruity Loops), pour créer ma propre version.

Comment ton frère DJ Nervoso t’a-t-il influencé?

Mon frère est une grande inspiration. C’est l’une des clés principales de mes productions. J’ai toujours eu le son de la batida dans les oreilles depuis tout petit, je l’écoutais produire et j’étais fasciné de voir comment il créait si rapidement. Quand j’avais 12/13 ans, j’ai décidé de jouer avec le logiciel moi-même en utilisant la version de démonstration. Je ne pouvais même pas enregistrer les projets mais c’était de toute façon assez mauvais, j’ai en quelque sorte perdu l’intérêt au départ… Ensuite, j’ai téléchargé le logiciel complet, j’avais 14 ans et c’est à ce moment que j’ai commencé à prendre ça au sérieux. J’envoyais chaque beat que je composais à mon frère, pour qu’il écoute et me fasse un feedback. Il disait que je m’en sortais mais que je devais continuer à m’entraîner, alors j’ai continué. Quand j’avais 15/16 ans, j’ai rencontré Danifox parce que je vivais d’abord à Leeds, et j’ai découvert qu’il était DJ. Nous avons pris contact et à partir de ce moment, nous faisions des beats presque tous les jours.

Quel est l’objectif du crew FDM, qu’est-ce qui vous rassemble?

FDM est plus qu’une équipe, nous sommes maintenant une famille. Le groupe existait déjà et j’étais le dernier à le rejoindre. J’ai appris par Brunofoox qu’il avait un groupe de DJ, alors j’ai demandé si je pouvais l’intégrer. Ils ont discuté entre eux pour savoir si je pouvais les rejoindre et Puto Nelo -qui me connaissait aussi- leur a donné un bon retour sur moi, j’ai donc rejoint le crew fin 2015. A partir de là, nous avons construit un lien très fort entre nous et j’ai su que j’avais fait le bon choix. Nous faisons tous de la production sauf Dadicoox et Game Over qui apprennent encore à jouer avec FL Studio. Au total, nous sommes 7, Game Over, Baley-Cox, Bruts, Dadicoox, Puto Nelo, Brunofoox, moi-même et nous avons également Dj Rogii et Dj Rafafoox. Je dirais qu’ils sont comme nos leaders, ceux qui nous donnent des conseils et des retours sur nos mix et nos beats. Nous avons déjà fait un bon bout de chemin ensemble et je sais que nous atteindrons ce que nous voulons à l’avenir, nous devons simplement continuer à travailler et à montrer qui nous sommes.

Comment as-tu occupé le confinement, musicalement parlant ?

Le lockdown m’a simplement donné plus de motivation pour continuer à produire. Je me réveillais pour faire ce que j’avais à faire, j’allumais mon ordinateur et je commençais à produire. Je produisais beat après beat, mais je ne les terminais jamais. J’ai créais l’idée dans un pattern et le laissais tomber car à force de l’écouter encore et encore, je me lassais… Je les laissais de côté pour y revenir plus tard et enchaînais sur un autre. Il m’arrivait même d’en oublier et après un certain temps, quand je les ouvrais à nouveau, ils sonnaient différents et meilleurs. J’y ajoutais simplement de nouvelles idées et c’est tout, beat terminé.

Tracklist :
1. Dj Nervoso – edeee (Unreleased)
2. Dj Dariiofox – Milho Frito
3. Dj Nervoso – RATA (Unreleased)
4. Dj Dariiofox – Niggas Di Play
5. Dj Nervoso – ssosso (Unreleased)
6. Dj Dariiofox – Meus Putos
7. Dj Dariiofox – O Dj Esta Nervoso
8. Dj Nervoso – Tou ca
9. Dj Dariiofox – Dupla Terrível (Dj Nervoso & Dj Marfox Remake) (Unreleased)
10. Dj Dariiofox – AHHHH
11. Dj Dariiofox – Avenger 23
12. Dj Dariiofox & Tyson – Riba Dez
13. Dj Nervoso – nervooooss (Unreleased)
14. Dj Dariiofox – Karga G
15. Dj Dariiofox – Sanha & Non Mole Birthday Boyz
16. Dj Dariiofox – Quinta Do Mocho
17. Dj Nervoso – Basent Remix (Unreleased)
18. Dj Romão & Dj Dariiofox – 2222 (Unreleased)
19. Dj Nervoso – Beat Luanda (Unreleased)
20. Dj Dariiofox & Dj Ninja – Loucura Remix
21. Dj Nervoso – Conga Nervosa (Unreleased)
22. Lokowat & Angofoox & Dj Dariiofox – Kilape
23. Dj Nervoso – Veronica
24. Dj Dariiofox & Dj Danifox – Malvadez
25. Dj Nervoso – BEAT (Unreleased)
26. Dj Dariiofox – WPP DA PAZ
27. Puto Nelo & Dj Dariiofox – Só Quer Vrau Remix
28. Dj Dariiofox & Dj Lycox – Me Solta Remix
29. Dj Senefox & Dj Dariiofox – Buzio Do Mato

L’EP Twenty Thr33 de Dariiofox est toujours disponible ici

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé