→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 1 mois

MC One prend la vie du bon côté

Le jeune rappeur ivoirien est de retour avec un nouveau single, engagé et porteur d’espoir. 

Cela fait maintenant plus de trois ans que MC One est devenu l’une des têtes d’affiche du rap en Côte d’Ivoire. Le musicien de 18 ans nous gratifie aujourd’hui d’un nouveau single intitulé « La vie du bon côté ». Il y partage sa philosophie et sa volonté de toucher un public de plus en plus large dans la lignée du titre « Africain », sorti en avril dernier et comptabilisant à ce jour plus de 2,5 millions de vues sur YouTube. L’ambition est la même mais la réalisation plus subtile. La production signée par l’Ivoirien Momo Wang s’inscrit dans les codes de l’afrobeats nigérian actuel. Les percussions, la rythmique et les cuivres rappellent la musique de Burna Boy, l’une des influences artistiques de celui qu’au pays on surnomme Wana. 

Au niveau du texte, on retrouve l’engagement qui caractérise depuis ses débuts le rappeur âgé de 18 ans. Dans le premier couplet, il rappelle ses origines très modestes et ses conditions de vie d’avant le succès :

On a grandi dans des conditions peu favorables
La rue a fait de nous des guerriers, milieu sauvage
Et pour s’en sortir ici il faut plus que du courage
On fume, on braque, mauvais est l’entourage

Le but de cette chanson est de donner de l’espoir aux jeunes qui sont dans la situation qu’il a lui-même connue étant plus jeune. Le refrain est chanté en malinké, l’une des langues véhiculaires de l’Afrique de l’Ouest, pour pouvoir parler au plus grand nombre. Il signifie « On est déprimé, mais on prend la vie du bon côté ». MC One ne manque pas non plus de saluer le grand marché d’Adjamé, royaume du commerce et de la débrouille à Abidjan, et qu’il citait déjà dans « Opi Onaka Faikoi? », son premier tube en 2017. 

Le clip qui a été tourné à Bingerville, une commune à l’est d’Abidjan, regorge d’éléments symboliques. MC One y apparaît le visage à moitié peint. « C’est esthétique mais ça a aussi une signification. En Côte d’Ivoire, on a le peuple baoulé qui utilisent le kaolin qui a presque la même couleur que cette peinture blanche. C’est donc un hommage aux peuples africains qui s’identifient comme ça », précise-t-il. « Mon visage est à moitié peint pour dire que MC One, c’est 50% d’Afrique, et 50% de reste du monde ». Dans plusieurs plans, le rappeur apparaît au milieu d’hommes torse nus qui ont les yeux bandés. « C’est en référence à tout ce qu’il se passe en Afrique. Chaque fois qu’il y a des élections ou un autre évènement, le peuple noir a les yeux bandés. On ne décide rien, et c’est toujours une ou deux personnes qui décident pour tout le monde ». Le clip s’achève avec une scène mystérieuse où le rappeur a les yeux bouchés. « Je finis le clip comme ça parce que moi aussi je suis un Africain, je suis un citoyen comme les autres. Je suis artiste mais je fais partie du peuple. Je défends des causes, je suis libre de prendre partie, mais je ne décide pas ». Un message fort en cette période de tension en Côte d’Ivoire, à l’approche des prochaines élections présidentielles.

Écoutez MC One dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé