→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Ausecuma Beats : unie dans la diversité
© Nick McKk

Ausecuma Beats : unie dans la diversité

Avec leur premier single « Yelena » extrait de leur prochain album éponyme, le groupe d’amis de Melbourne (Australie) offre une musique fédératrice autour d’une rythmique commune. 

Ausecuma Beats est plus qu’un simple groupe, c’est une philosophie, un état d’esprit. Emmenés par leur intrépide chef d’orchestre et maître du djembé, Boubacar Gaye, les neuf membres de l’ensemble illustrent ce qui peut arriver lorsqu’un groupe d’artistes se réunit autour d’une idée – dans ce cas, celle de transplanter son patrimoine culturel dans une ville contemporaine. Ausecuma Beats est composé de personnes venant des quatre coins du monde et qui se retrouvent à cohabiter dans un nouvel environnement. Le résultat est flamboyant : neuf individus uniques, chacun maître de son art et de son histoire personnelle, travaillant ensemble pour créer quelque chose de tout à fait passionnant. « Nous représentons notre communauté, qui est Melbourne, en Australie. », chantent-t-ils tous en chœur. 

Ausecuma Beats a été imaginé pour célébrer la diversité de la musique, et exprimer une musicalité commune autour d’un noyau rythmique. Un projet quelque peu utopique, qui fonctionne à merveille lorsque l’ouverture et la bienveillance sont les seuls maîtres-mots. Les neuf membres de l’ensemble sont originaires d’Australie, du Sénégal, de Cuba et du Mali (AU-SE-CU-MA) et promeuvent l’unité à travers le pouvoir de la diversité. « Nous travaillons pour nous élever les uns les autres, pour apprendre les uns des autres à travers la musique. Nous sommes des amis et nous sommes une famille. », affirme Boubacar Gaye.

Ausecuma Beats – Yelena

Chacun trace son propre chemin, sa propre histoire, mais tous ont cette engagement à catalyser un son unique pour leur groupe. Le groupe comprend quatre percussionnistes, agrémentés de notes mélodiques à la guitare, la kora et le saxophone, offrant à la scène musicale de Melbourne une richesse musicale incomparable. Faites-en l’expérience à l’écoute de leur premier single « Yelena », qui raconte la beauté et l’admiration générale pour une femme de la tribu Pulla en Afrique. Bien qu’il soit typique pour les femmes de cette tribu d’être mariées assez jeunes, la chanson parle de la façon dont celle-ci refuse les demandes en mariage, pensant qu’elle devrait d’abord vivre davantage sa propre vie.

« Nous voulons rendre les gens heureux, nous faire des amis et danser. Je peux danser sur votre musique et vous pouvez danser sur la mienne – il n’y a pas beaucoup de différence entre nous. C’est en sachant cela que nous devenons plus proches. Nous ne sommes pas seulement des musiciens, nous sommes une famille – dans la vie et dans la musique. Notre public fait partie de cette famille. Ce groupe s’est construit au fil du temps, en travaillant avec des musiciens du monde entier. Nous avons tous beaucoup en commun ; nous nous sommes trouvés et nous nous sommes trouvés les uns les autres à travers la musique, et nous voulons que notre public fasse de même »

Boubacar Gaye

Sortie de l’album Ausecuma Beats le 20 novembre prochain via Music in Exil et en pré-commande ici.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé