→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
DJ Lag invite le chanteur Nota sur « Jungle »
© Nacho G Riaza
Il y a 2 semaines

DJ Lag invite le chanteur Nota sur « Jungle »

Producteur et maître incontesté du gqom, DJ Lag sort un nouveau titre et annonce du même temps la sortie d’un prochain album courant février. 

« Jungle » résonne comme le coup d’envoi d’une série de singles à venir d’ici la fin de l’année. Bien que DJ Lag soit le plus grand représentant du gqom, ce titre avec le chanteur Nota de Durban a été mixé par Chris Tabron, producteur basé à New York et connu pour son travail avec Beyoncé, Mary J. Blige, ou encore Lianne La Havas. En superposant son beat gqom au chant de Nota, Lag est déjà prêt à enflammer les clubs internationaux. 

Depuis 2015, le jeune homme du township de Clermont à Durban, s’est imposé comme un innovateur sonore de classe mondiale en prenant sous son aile l’un des mouvements les plus passionnants de la musique électronique du 21e siècle, le gqom d’Afrique du Sud. 

La plus médiatisée de ces dernières productions a été « My Power » nominée aux Grammy Awards en 2019 sur la compilation The Lion King : The Gift , album imaginé par Queen B herself pour le film Le Roi Lion. Le jeune homme a également travaillé avec le célèbre DJ Diplo, mixé aux côtés de Skrillex et Euphonik, arborant devant le monde entier le drapeau de la musique de Durban, plus haut encore que ce que la plupart des gens pouvaient rêver. 

D’abord danseur, DJ Lag devient producteur grâce à sa famille qui lui offre le logiciel et l’ordinateur dont il avait besoin, avant de se lancer en tant que DJ en 2011. Des débuts concentrés sur le hip hop, il se tourne vers la house tribale, puis s’installe officiellement dans le gqom. C’est à ce moment-là qu’il commence à jouer dans plusieurs grands événements sud-africains, dont la Boiler Room à Johannesburg en 2015 et le festival de musique électronique du Cap en 2016. Il a décrit les Grammys comme la plus grande expérience de sa vie, un moment décisif pour sa carrière. Le pionnier du gqom estime pourtant que son pays doit la démocratisation de ce genre aux chauffeurs de taxis de la ville de Durban. Il est vrai que ce son industriel s’accorde très bien à l’atmosphère des embouteillages. 

Écoutez DJ Lag dans notre playlist afro + club sur Spotify et Deezer.

DJ Lage feat NOTA – « Jungle »
Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé