→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 3 semaines

La jeune griotte malienne Djely Tapa dévoile le clip « Home »

Elle est la fille héritière du talent de la cantatrice Kandia Kouyaté. Sur ce titre « Home », elle rappelle l’importance de la transmission en rendant hommage à la sœur de sa grand-mère. 

Djely Tapa perpétue l’histoire de son peuple en rendant hommage à la petite soeur de sa grand-mère maternelle, Saran Kouyaté, au sein de « Home ». Un titre qui assure la transmission de son héritage artistique malien, tout en y incorporant des accents soul et RnB. Extrait de son album à venir Barokan, la chanson symbolise le parcours artistique de Djely Tapa : son inspiration lui est venue au décès de sa grand-tante, et la jeune chanteuse comprend alors qu’une partie de cette femme continuait de vivre en elle, et que sa voix était immortelle. Ce morceau est donc tout à la fois un hommage et une représentation de la chaleur du foyer familial. Ayant trouvé son destin, la griotte malienne dévoilera prochainement un premier album aux allures afrofuturistes, qui propulsent les traditions maliennes et le blues sahélien dans une dimension cosmique et électronique. La kora, le ngoni et le tama se retrouvent sublimés par les arrangements électroniques minutieux du fameux producteur montréalais d’origine tchadienne, Caleb Rimtobaye (AfrotroniX, H’Sao).

Incarnant la nouvelle génération de griotte, Djely Tapa, Sountougoumba Diarra de son vrai nom, fut initiée dès son plus jeune âge pour reprendre le flambeau familial. À quatorze ans, elle part vivre à Montréal et confronter son art avec le jazz, le blues et l’afrobeat. Au sein de l’album Barokan (la causerie), Djely Tapa raconte dans ce titre éponyme l’histoire d’Hawa, une princesse peule Bororo, symbole de l’émancipation féminine, une thématique qu’elle défend tout au long du disque. Avec sa voix diatonique, la chanteuse alterne timbre haut-perché et grave pour délivrer un message féministe et panafricain. Voix de la révolution culturelle mandingue, la griotte met en lumière à travers les douze titres de l’album, les différentes régions de son pays en incorporant ses multiples traditions séculaires.

Dans « Pachagon » (la force), elle s’inspire d’un rythme de la région de Biriko au Mali pour affirmer son message principal, la puissance féminine. En bambara, en malinké ou en khassonké (langues parlées dans sa ville natale Kayes), Djely propose un voyage musical intemporel au Mali, entre hier et aujourd’hui. Ce n’est donc pas un hasard si l’album s’ouvre avec « Future Art Tribe »,  un morceau atmosphérique blues, afrobeat et Mandingue, portée par son timbre typique des griots maliens. La transmission est assurée avec brio et militantisme. 

Son album Barokan est prévu le 23 octobre sur le label 440

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé