→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Acid Jazz réédite le légendaire Orchestre Poly‑Rythmo de Cotonou

Préparez-vous à replonger dans le groove béninois des années 70 grâce à Segla, un album rare de l’orchestre tout puissant, enregistré à l’origine pour le label béninois Albarika.

Plus de 42 ans d’existence et plus de 500 disques au compteur, rien que ça. Le groupe incontournable de toute l’Afrique de l’Ouest a d’abord incarné l’euphorie des années d’indépendance, la Révolution, le multipartisme et le libéralisme, avant de succomber à la hype occidentale des éditions vinyles. Les morceaux de Poly-Rythmo connaissent un regain d’intérêt ces dernières années avec régulièrement, l’apparition de rééditions sur des labels branchés tels que Luakabop, Soundway, Analog Africa, et le dernier en date, Acid Jazz. Pourtant les disques de l’orchestre sont rares, voire même introuvables. 

Bien que Poly-Rythmo ait joué avec Fela, Manu Dibango ou Miriam Makeba, et même réveillé dans la joie les Béninois sur les ondes de la radio nationale, le groupe n’était jamais sorti d’Afrique. Le Poly-Rythmo a failli périr dans l’oubli sans jamais reprendre le chemin des studios… Jusqu’à ce qu’en 2007, une de nos journalistes françaises, Élodie Maillot, ne traque les musiciens dans Cotonou pour une interview diffusée sur France Culture et hors micro, de répondre à une question subsidiaire… Pouvait-elle réaliser le rêve secret des musiciens : jouer une fois dans leur vie hors d’Afrique ? 

De retour à Paris quelques mois plus tard, la journaliste apprend que les musiciens Écossais de Franz Ferdinand rêveraient de jouer avec le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou, dont ils admirent la longue carrière, le son distordu et le groove imparable. De fils en aiguilles vaudous, de passeports neufs en instruments collectés, les visas sont enfin établis, et voici en août 2009,  tous les membres originels du groupe encore vivants convaincus de prendre le chemin de l’Europe ! Au programme : l’ouverture du festival Jazz à la Villette, le Barbican de Londres, le Paradiso à Amsterdam, etc. Le défi est relevé bien au-delà des espérances et les tournées s’enchaînent. Le Poly-Rythmo a sans doute reçu la bénédiction des oracles pour renaître de ses cendres et essaimer à travers le monde. Mais si l’orchestre est désormais connu, le disque lui, Segla, sorti en 1978 sous le nom abrupt de ALS059, et probablement sans pochette, relève de la rareté ultime, le Graal du collectionneur ! 

Segla disponible chez Acid Jazz — sortie vinyle le 16 novembre.

Écoutez Poly-Rythmo dans notre playlist Afro Groove Party sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé