→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Gilles Peterson et Jean‑Paul 'Bluey' Maunick réunis autour du projet STR4TA

Sur un premier extrait intitulé « Rhythm In Your Mind », les deux acolytes revitalisent l’iconique scène britannique funk du début des années quatre-vingt.

Amis et collaborateurs de longue date, Gilles et Jean-Paul s’associent pour redonner vie à cette époque essentielle qu’ils ont tous deux contribué à construire, la scène britannique funk des années quatre-vingt avec son sens du DIY et des live débordant d’énergie, pour la remettre au goût du jour. 

C’est à travers les incontournables Incognito que Peterson rencontre Maunick, qui n’est autre que le membre fondateur du groupe britannique majeur de cette mouvance. Cet album est la première sortie commune des deux acolytes depuis plus de dix ans. Dedans, on savoure ce qui peut être appelé un état d’esprit, un processus de création propre au disque de leurs débuts respectifs – et qui a largement contribué à bâtir leurs carrières. Pour Peterson, c’est en tant que patron de label, DJ, collectionneur et animateur de shows radios; pour Maunick, c’est en tant que musicien, leader de groupe et compositeur de tubes. 

Pourtant le milieu jazz-funk londonien des années quatre-vingt n’a pas fait l’unanimité tout de suite, rivalisant avec la scène punk de l’époque en s’appuyant sur des concerts puissants, quitte à perdre un peu de son authenticité : « J’étais là, dans le fond, en train de dire à tout le monde “laisse ça comme ça, coupe ça ici, n’utilise que cette première prise”, pour garder cet esprit. » Un feeling de composition à l’état brut, que Peterson a toujours cherché à faire perdurer. Un son balisé et reconnaissable parmi mille, comme l’explique Maunick : « Comme tous ceux qui jouent de la musique, nous avions cherché à imiter nos héros. Mais nous n’avions pas les outils, nous n’avions pas appris la musique : nous jouions tout à l’oreille, on s’inspirait de morceaux tirés ici et là de disques que nous chérissions. » Cet album est guidé par la même ambition : créer un son direct, immédiat, léger et sans détours, à l’image de ce pan de l’histoire musicale de la scène britannique dont ils restent encore des pages à écrire.

Écoutez STR4TA dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

L’album Aspects sortira le 26 mars via Brownswood / Bigwax.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé