→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Les couleurs mandingues synthétiques d’Anka Foh

Nouveau venu sur le label Shika Shika, le duo franco-malien Anka Foh sort Kounady, un premier EP dans lequel se télescopent électronique et traditions mandingues. PAM vous propose d’en écouter le premier single en avant-première.

Jusqu’alors, le label Shika Shika nous avait plutôt habitué à des sorties downtempos aux influences afro-latines. Devenu expert dans les croisements musicaux entre continents, le label berlinois élargit ses épaules en accueillant logiquement Kounady d’Anka Foh, un premier EP chaleureux qui s’inscrit plus que jamais dans le thème du métissage musical. Après avoir écumé les scènes de Bamako et sorti deux albums, le chanteur et producteur malien Dasmy Djo s’installe en France pour y chercher de nouvelles opportunités de carrière. Au détour de quelques jams dans les bars parisiens, il rencontre Vincent aka Ditti, et les deux trouvent rapidement un terrain de jeu commun. Le courant passe instantanément : « Dasmy est très polyvalent et ses chants se sont parfaitement mariés avec les beats électro », se souvient Ditti. « Quand on s’est retrouvé et qu’il m’a fait écouter ses morceaux, j’ai adoré, puis il a adoré les premières versions retravaillées avec mes synthés et modifications de voix. Je me souviens de notre jubilation à deux à la première écoute de notre version de ‘Bara’ et son balafon modifié, avec Dasmy qui a lâché ‘c’est çaaaaaaaaa!’ »

Anka Foh – Bara

Ainsi, les mélodies malicieuses des synthétiseurs de Ditti dialoguent avec la musique traditionnelle mandingue insufflée par Dasmy, dans un « cocktail vitaminé, trippant, festif, jubilatoire et solaire », à l’image de ce premier single qui célèbre le travail et la liberté : « cette chanson exprime l’amour pour le travail et le don de soi, qui sont synonymes d’émancipation et d’autonomie », explique Vincent. « elle résume bien la musique et la philosophie d’Anka Foh : la fête, le travail et la liberté. » Le reste de l’EP ressemble à un rendez-vous entre copains, avec en tête l’objectif de faire danser et de transmettre une bonne humeur évidente, sous la forme d’un ping-pong d’idées que Ditti illustre à travers le morceau « Kounady » : « Dasmy avait la mélodie en tête, puis on s’est posé lors d’une soirée autour d’un piano et on l’a improvisé à deux, avec moi aux chœurs. »  Qu’elle soit issue de jams ou de brainstorming musicaux, Anka Foh donne à la musique d’Afrique de l’ouest une tournure funky -parfois enfantine- qui met du baume au cœur en ces temps incertains.

L’EP sortira le 28 janvier 2021, précommandez-le ici.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé