→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

João Selva navigue sur l’Atlantique noir

Larguez les amarres direction le Brésil, le Cap Vert, les Caraïbes et l’Angola pour un voyage néo-tropicaliste sur le single éponyme du prochain album Navegar de ce fils de pasteur d’Ipanema.

Poussé par les vents de la créolité et du tropicalisme, ce deuxième album de João Selva mélange les sonorités funk, jazz ou encore disco dans un esprit brésilien cadencé par les rythmes irrésistibles du forró, du kompa, du funaná ou encore du semba. Dans sa croisière musicale, il invite à bord la pétillante Flavia Coehlo et le talentueux producteur Patchworks (Voilaaa, The Dynamics, David Walters, Mr President, Taggy Matcher) à naviguer sur les mythiques rives de l’Atlantique noir, là où les liens culturels tissés par le passé semblent toujours aussi vivaces. 

Ce carnet de voyage exubérant porté par João Selva, l’ambassadeur de la musique brésilienne en France, a quelque chose de nostalgique proche de la « saudade », ce sentiment mélancolique de rêverie et de désir d’un bonheur à la fois doux et amer. Il faut dire que le contexte actuel du Brésil y est pour quelque chose : au vu de l’état politique et social catastrophique de son pays d’origine, João Selva fait le pari d’un message gorgé de résilience et de tolérance. Des chansons comme « Tudo vai dar pé », ou « Camará » sont des odes à l’espoir de jours meilleurs tout en dénonçant la tyrannie de l’actuel président. L’amour est chanté de façon charnelle (« Devagar », « Meu Mundo») et universelle (« Meu mano » avec Flavia Coelho), mais ce qui caractérise le plus le ton de ses chansons reste cette grande poésie propre au réalisme fantastique, un courant littéraire né au début du XXe siècle en Amérique latine dont la particularité réside dans l’ajout d’éléments magiques à des scènes réalistes. Une manière d’enchanter un quotidien parfois trop mécanique, qu’il fait bon de retrouver en cette période. « L’amour est une cape de velours qui couvre les imperfections de l’humanité », disait l’écrivain Jorge Amado. Enregistré suite à un voyage commun au Brésil fin 2019, João Selva et Bruno Patchworks ont su mettre dans cet album tout leur amour des musiques de l’Atlantique noir qui ont tant marqué notre humanité.

L’album Navegar sortira le 2 avril via Underdog Records

Écoutez João Selva dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé