7 albums à écouter cette semaine

Au programme de cette semaine : l’album poétique et engagé de Lucas Santtana, la pop cotonneuse et captivante de Vagabon, la mixtape stimulante du rappeur prometteur Shane Eagle et plus encore…

DNA

Flavia Coelho

Enregistré entre le quartier latin et le Var, ce quatrième album de la Brésilienne installée à Paris est entièrement chanté en portugais et oscille entre influences de la tradition brésilienne et fraîcheur des sonorités actuelles. Toujours accompagnée de ses fidèles musiciens Victor Vagh et Al Chonville, ce nouveau projet de la rayonnante Flavia Coelho est décrit comme étant à la fois son plus personnel et son plus universel.

Écouter ici

Jdid

Acid Arab

Avec l’arrivée de Pierrot Casanova et Nicolas Borne, ainsi que du claviériste Kenzi Bourras, le binôme de diggers à l’origine dAcid Arab s’est donc transformé en un véritable groupe. Signifiant ‘nouveau’ en arabe, Jdid est un 11 titres serré, tendu, farci de featurings hyper excitants — d’Ammar 808 à Sofiane Saidi — et pourtant très cohérent. Jdid est un bloc, sûrement car les Acid Arab ont trouvé leur son.

Écouter ici

Straight To Tubby’s Head

King Tubby

Produit pendant l’âge d’or du reggae, entre 1975 et 1980, par Rodguel Sinclair aka Blackbeard, ces enregistrements prenaient la poussière depuis quelques dizaines d’années, lorsque le fils de King Tubby décida de remettre le studio familial en l’état et de fouiller dans les nombreuses bandes inexploitées. À l’arrivée, 10 dubs inédits ! Un pur concentré du meilleur de ce que la Jamaïque a produit pendant la seconde moitié des années 70. King Tubby y invente un univers sonore qui va conquérir le monde et révolutionner la technique en studio et le rôle des ingénieurs du son par la suite.

Écouter ici

Nigeria Soul Power 70

Various Artists

Soul Jazz Records se met sur les traces des influences funk, rock, disco et autres grooves au sein de la musique nigérienne des années 70 sur Nigeria Soul Power 70. Sorti à l’origine pour le Record Store Day sous la forme d’un coffret de cinq maxi 45 tours, cette compilation comprend désormais des titres supplémentaires de Sonny Okosun, Geraldo Pino, Chief Kollington Ayinla et bien d’autres encore.

Écouter ici

Shane Eagle - Dark Moon Flwr

Dark Moon Flwr

Shane Eagle

C’est avec trois semaines de retard que le jeune rappeur de 23 ans délivre sa nouvelle mixtape qui aura su se faire désirer. À l’inverse de ses précédents projets, Dark Moon Flwr se montre particulièrement dense à la simple vue de sa tracklist, avec ses 23 titres et sa dizaine d’invité. Le très prometteur MC originaire de la banlieue de Johannesburg s’appuie sur Santi, Bas ou encore son compatriote Nasty C sur cette tape qui devrait l’ouvrir auprès d’une plus grande audience.

Écouter ici

O Ceu E Velho Ha Muito Tempo

O Céu E Velho Há Muito Tempo

Lucas Santtana

Pour son huitième album, Lucas Santtana revient à la simplicité guitare-voix, dans l’esprit de ses pairs tropicalistes (Gilberto Gil, Tom Zé ou Caetano Veloso). À une époque où tout le monde crie très fort, où personne ne veut écouter l’autre, il décide de chuchoter aux oreilles des gens. Il cherche les points d’intersections entre l’intime et la situation politique et sociale, très dégradée au Brésil depuis l’élection du président populiste d’extrême droite Jair Bolsonaro. Entouré d’une jeune garde créative (Jaloo, Linn da Quebrada, DUDA BEAT) et de Juçara Marçal (Meta Meta), il propose un album pacifié face aux profonds dérèglements des sociétés et idées rétrogrades. Il livre ainsi un disque libre, aéré, poétique, car « même si les temps sont obscurs, ils passeront, car tout est cyclique. D’où le nom du disque : « le ciel est vieux depuis longtemps ».

Écouter ici

Vagabon album éponyme

Vagabon

Vagabon

La chanteuse d’origine camerounaise basée à New York est de retour après un premier album acclamé par la critique, Infinite Worlds, sorti en 2017. Auteur, compositrice et productrice, Vagabon a entièrement conçue ce deuxième album sur la route à l’aide de son ordinateur et tout ce qui était à portée de main. La place prépondérant qu’occupait la guitare sur son premier album cède ici sa place à une collection de chansons animées par des arrangements hybrides analogiques et numériques, sur lesquelles plane sa voix ensorcelante et vibrante.

Écouter ici