→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Gqom et toyi-toyi se marient sur le disque du trio sud-africain Phelimuncasi
Photo Credit: Vita
Il y a 4 semaines

Gqom et toyi‑toyi se marient sur le disque du trio sud‑africain Phelimuncasi

Le collectif et label ougandais le plus avant-gardiste de la scène electro africaine revient avec un album imprégné d’une immense tradition, celle du toyi-toyi sud-africain : une danse puissante de protestation et de lutte.

Oubliez les clubs ne proposant que des standards commerciaux, l’aspiration du trio de Durban Phelimuncasi est sans conteste politique et contestataire. Une musique électronique alternative qui invite à danser pour se révolter, credo partagé par le label du désormais mythique festival Nyege Nyege, qui accompagne la sortie de cet album sobrement intitulé « Phelimuncasi: 2013-2019 », dont la sortie est prévue le 17 septembre.  

Issu des townships de Durban au début des années 2010, la gqom est une musique house inspirée du kwaito dans un style à la fois sombre et réalistes par ses basses sourdes presque guerrières. À cela, Phelimuncasi ajoute le toyi-toyi, une danse de manifestation associée à des chants contestataires qui donnaient toute sa force au discours anti-apartheid du peuple sud-africain, et aujourd’hui à ses mobilisations syndicales. Rien d’étonnant puisque le trio soutient ouvertement le parti panafricaniste de gauche sud-africain EFF (Economic Freedom Fighter) et son bouillant leader Julius Malema.

Leur album révolutionnaire est une sorte de rétrospective en neuf titres de la musique gqom, réalisés sur une période de six ans. Cinq d’entre eux, enregistrés avant 2016, sont produits par les premières légendes de gqom : DJ Scoturn et DJ MP3. Quatre autres morceaux, enregistrés en 2019, sont produits avec Menzi lors d’une résidence commune aux Nyege Studios de Kampala et attirent une attention particulière pour leur conception sonore aux allures cyberpunk dynamisées par des synthés brûlants. 

Mais ce qui fait de cet album une œuvre majeure de la musique underground sud-africaine contemporaine, ce sont ses chants spontanés invoqués comme des mantras. Les paroles vibrantes en (isizulu) zoulou et les slogans contagieux insufflent un sentiment de libération tout au long de l’album. Phelimuncasi ouvre à coup sûr les esprits et les frontières d’un genre qu’ils ont contribué à faire connaître au-delà des frontières du continent. Une musique enchanteresse qui nous habite comme un filtre maléfique émancipateur.

Phelimuncasi: 2013-2019, sortie le 17 septembre via Nyege Nyege Tapes.

Tracklist:

1. Ngavele Ngagaxela (Prod by DJ Scoturn)
2. Umahlalela (Prod by DJ Scoturn)
3. Private Party (Prod by Menzi)
4. South Beach eWHEE Ft 004 Da Artist (Prod by DJ Scoturn)
5. I Roof (Prod by Menzi)
6. Sesi Gora (Prod by DJ MP3)
7. GQOM Venus Cemetrary (Prod By Menzi)
8. Umgido (Prod by Menzi)
9. Ungabom Themba Umunutu (Prod by DJ Scoturn)

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé