→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

L’ambassadeur de la mbira Dumisani Maraire mis à l’honneur dans une réédition

Nyami Nyami Records dévoile une réédition de l’album Tichazomuona de Dumisani Maraire. L’album avait été enregistré par le joueur de mbira zimbabwéen et sa famille en 1986, six ans après l’indépendance du Zimbabwe.

Né en 1944, Dumisani Maraire a été le premier à permettre la diffusion de la musique traditionnelle shona au-delà des frontières du Zimbabwe. Installé aux États-Unis à la fin des années 60, le virtuose de la mbira fait connaître aux Américains cet instrument traditionnel, composé de lamelles métalliques fixées (que le joueur vient faire vibrer avec ses doigts) sur une planche de bois creuse ou attachée à une calebasse servant de caisse de résonnance. C’est à Dumisani Maraire qu’on doit la  notation musicale de 1 à 15 et le morceau « Chemutesngure » qui permettent aux débutants d’apprendre à jouer de cet instrument.

La mbira a un passé compliqué. Considérée comme sacrée dans la culture shona, elle jouait un rôle essentiel dans les cérémonies traditionnelles. Pendant l’époque coloniale, elle fût cependant diabolisée par les missionnaires qui affirmaient que l’instrument était lié aux mauvais esprits. En 1980, après l’indépendance du Zimbabwe et la fin de la Rhodésie, l’instrument bénéficie d’une popularité retrouvée. Le regain de fierté de l’ère postcoloniale permet aux instruments de musique comme la mbira de retrouver leur place ancestrale. Un plus long temps d’antenne à la radio et à la télévision est ainsi accordé à la musique traditionnelle. Des artistes comme Robson Banda ont pu transposer les sons de la mbira dans des morceaux de guitare populaires. Nyami Nyami Records a d’ailleurs également sorti une réédition de l’album Soweto de Robson Banda en octobre dernier.

Mwandikanganwa – Dumi-Maichi-Na Chi-Maraire & Nyunga Nyunga Mbira

« Lorsqu’un joueur de mbira joue de son instrument, il ne le fait pas pour les autres. Il n’essaie pas de plaire aux gens, ni de se mettre en scène. Ce qu’il fait, c’est converser avec un ami. Il apprend à son ami ce qu’il doit faire, et son ami lui apprend ce qu’il doit faire… Pour moi, la mbira est un instrument vivant », affirmait Dumisani Maraire.

Peu de temps après l’indépendance du pays, Dumisani Maraire et sa famille – sa femme Mau Chi et sa fille Chiwoniso – retournent au Zimbabwe pour enregistrer ensemble Tichazomuoana. La mbira Nyunganyunga est également créditée sur la pochette originale de l’album, probablement en raison de la relation si particulière que « Dumi » entretenait avec son instrument. Sa fille, Chiwoniso, alors âgée de dix ans, interprète la chanson titre. Devenue à son tour une musicienne accomplie, c’est avec sa chanson « Zvichapera », enregistrée quelques semaines avant son décès en 2013, que le label Nyami Nyami Records débuta ses productions. Le jeune label se distingue par sa passion des musiques d’Afrique australe comme en parle cette interview accordée par le cofondateur Charles Houdart, dans laquelle il évoque la défunte artiste.

Tichazomuona par Dumisani Maraire sort le 6 mai.


Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé