→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Bu$hi rend hommage à la Réunion dans son dernier clip

Le rappeur lyonnais, membre du collectif Lyonzon, vient de sortir une vidéo pour le morceau «6 O’Clock», le deuxième extrait de sa récente mixtape Bushi Tape 2.

Depuis quelques années, Lyon est la seule ville qui semble en mesure de disputer une part de l’hégémonie du rap français à Paris et Marseille. Ceci grâce à l’arrivée à la fin des années 2010 d’une génération d’artistes ultra talentueux, marquée par une esthétique alternative et avant-gardiste, inspirée par le cloud rap et la UK drill, et représentée par les collectifs 667 et Lyonzon. Certaines figures comme Freeze Corleone, Lala &ce et Ashe 22 ont même réussi à se frayer un chemin au-delà de l’underground et à se faire une place de choix dans le rap game en France. Bu$hi, l’un des membres du crew Lyonzon, fait partie de cette nouvelle scène bouillonnante. 

Après «Link Up», le morceau «6 O’Clock» est le deuxième single du projet Bushi Tape 2, sorti le 25 février dernier. Pour sa troisième mixtape, le rappeur a en grande partie travaillé avec le beatmaker lyonnais TaeminTekken, collaborateur habituel du rappeur marocain ISSAM («Phantom», «Wra Tabi3a»), mais on trouve aussi des productions de beatmakers internationaux comme 808 Melo (l’architecte du son Pop Smoke), DJ Durel (producteur attitré des Migos) et WondaGurl (collaboratrice de Jay-Z, Drake et Travis Scott). Bu$hi y évoque son ascension dans une atmosphère brumeuse et sombre où se mêlent trap, drill, rythmes breakés à l’anglaise et guitares saturées. 

Bu$hi a passé une grande partie de sa vie à Saint-Gilles les Bains, sur la côte ouest de l’île de la Réunion, et ne manque jamais de représenter le 974. Il affiche par exemple le drapeau réunionnais dans sa bio sur Instagram. C’est à la Réunion qu’il a rencontré Mussy, lui aussi membre de Lyonzon, avec qui il forme le groupe Saturn Citizen et que l’on retrouve sur la chanson «Peter Parker». Dans cette mixtape, Bu$hi multiplie les références au rhum Charrette, le rhum réunionnais, et au zamal (terme réunionnais pour désigner le cannabis). Dans le morceau «Big Ben», il clame même : «C’est tout pour ma bitch, ma miff, pour tout mes Réunionnais, pour mon bled». 

Pour le clip de son nouveau single, le rappeur de 22 ans a choisi de rendre hommage à son île. Bu$hi est filmé seul au drone au milieu de paysages tantôt luxuriants, tantôt désertiques et volcaniques, de la Réunion. La vidéo de «6 O’clock» s’inscrit dans la tendance des clips tournés dans la nature lancée en 2015 par le duo PNL avec celle de «Oh Lala», réalisée en Islande. Bu$hi n’est pas le premier à mettre ainsi en valeur la Réunion. Les artistes de dancehall PLL et DJ Sebb l’ont déjà fait à plusieurs reprises («La plus jolie», «Ocho»). Mais le rappeur se distingue en montrant des paysages embrumés, sombres, sans soleil, d’où se dégagent un sentiment de solitude, de mélancolie, et une atmosphère mystique. Une représentation loin des clichés habituels associés à l’île. 

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé