→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 1 mois

Lila, le nouvel album transcendant d’Innov Gnawa

Avec ce nouveau projet, le groupe américano-marocain nous invite à entrer en transe tout en rendant hommage aux traditions spirituelles gnawas du royaume du Maroc.

Originaire du Maroc et basé à New York, Innov Gnawa ne cesse d’hypnotiser le monde entier avec la musique spirituelle gnawa, très ancrée au sein du royaume chérifien depuis le XIVème siècle. En effet, les esclaves libérés d’Afrique de l’Ouest ont effectué un syncrétisme religieux, en mêlant leurs croyances à la culture marocaine. Une nouvelle communauté musicale est ainsi née. Constituée par de nombreuses invocations au Prophète Muhammad, mais aussi aux saints, les sonorités gnawas ont pour objectif d’atteindre la transe. Au sein des groupes gnawas se trouve un maâlem, à savoir un maître, jouant du guembri ou sintir, une basse à trois cordes s’étant transformée en une sorte de banjo moderne. Le maâlem est accompagné par une confrérie de musiciens jouant des karkabas, soit des castagnettes en métal, symbolisant les chaînes des esclaves.

Innov Gnawa – Chorfa

Innov Gnawa a ainsi été remarqué par le producteur Bosco Mann, ayant invité ce groupe à enregistrer cet album au sein de la légendaire Daptone House of Soul, dans laquelle l’album Back to Black d’Amy Winehouse a été façonné. Leur album, Lila, signifie « la nuit » et fait écho à une cérémonie traditionnelle gnawa durant laquelle une soirée de guérison a lieu par le biais de la musique. Cela peut durer de nombreuses heures, plusieurs jours voire quelques semaines. Le défi d’Innov Gnawa ? Tenter de capturer cet instant en un disque, qui débute par le ganga, énorme tambour à deux têtes, joué par le maâlem pour ouvrir et clore le rituel du soir. Le dialogue entre le maâlem et les personnes présentes invite le public à entrer en transe. Cette lila est composée de trois parties. La première concerne « Al-A’da », à savoir la procession d’échauffement constituée de tambours ainsi que de danses. La deuxième renvoie à « Awlad Bambara », invoquant les ancêtres gnawas. Puis, la principale et troisième partie, nommée Mlouk, s’ouvre sur le rituel « Ftuh-Al-Rahba », faisant appel aux sept esprits, chacun symbolisant des saints différents.

Écoutez Innov Gnawa dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer.

L’album Lila sortira le 30 avril chez Daptone.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé