→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Zaïko, 50 ans et toujours de la Sève
Jossart Nyoka Longo

Zaïko, 50 ans et toujours de la Sève

Le mythique groupe kinois est toujours debout et n’a rien perdu de sa sève. « Sève », c’est le nom de ce double album qui vient de paraître pour fêter le cinquantième anniversaire de l’orchestre mené par Jossart Nyoka Longo.

Le 25 septembre, le groupe musical qui est assurément le plus stable et l’un des plus innovants de la musique congolaise sortait un nouvel un album, baptisé « Sève ». Cette fameuse sève qui aura nourri l’arbre culturel Zaïko et lui permet de tenir encore debout, grâce aux soins prodigués par le jardinier Jossart Nyoka Longo. On trouve au palmarès Zaïko une litanie d’albums et des chansons dont certaines sont devenues culte, grâce à la qualité et à la notoriété des auteurs-compositeurs, à la richesse des orchestrations et aux innovations qu’ils ont su apporter à la rumba congolaise.  

Le groupe, fondé fin 1969 par Papa Wemba (qui se fait alors appeler Jules Presley), Pépé Felly, Teddy Sukami et Jersy (Jossart Nyoka Longo), est l’un des monuments de la rumba congolaise, et l’un des orchestres les plus influents de sa génération. Alors qu’il existait un orchestre du nom de Zaico en Belgique, les quatre compères choisissent Zaïko avec un « k », contraction de Zaïre ya bankoko (Zaïre de nos ancêtres). Quant à Langa-langa, c’est une plante porteuse d’espoir. 

SYSTEME YA BENDA (Clip Officiel – 1er Version Kinoiserie)

Depuis les premières chansons « Musinzo » (Teddy Sukami), « Pauline » de Papa Wemba, « Francine Keller » de Evoloko (aka Anto Nickel) et « La tournaise » de Jorcy enregistrées au studio Phillips dans le quartier Kingabwa de Kinshasa, en passant par les albums Nippon Banzaï ou Affaire Moselebende, beaucoup d’eau a coulé entre les rives du fleuve Congo. Les statistiques sont élogieuses. Et les innovations multiples et majeures.

Zaïko, c’est des chiffres impressionnants : 30 albums, soit 325 chansons fruit du travail des 44 chanteurs qui s’y sont succédé, accompagnés par 37 guitaristes, 10 batteurs, 8 claviéristes, et 39 danseuses dont certaines étaient des véritables stars, chargées d’exécuter les quel que 35 pas de danse qui furent inventés au sein de ce qu’il faut bien appeler une école.

Révolutions Zaiko

C’est aussi le groupe qui, en 1981, a eu l’ingénieuse idée de supprimer la section cuivres des orchestres pour la remplacer par des animateurs (Nono et Bebe) qui ont pris le surnom de Atalaku (au singulier, « celui qui crie »).

C’est toujours Zaïko l’inventeur du rythme cavacha dont le batteur Meridjo fut l’artisan (il est décédé à Liège le 28 août 2020). Il s’est inspiré du bruit des bielles d’une locomotive en marche lors d’un voyage par train entre Brazzaville et Pointe Noire.

ZAIKO LANGA LANGA : LA PREMEIRE APPARITION DES ATALAKU A LA TV EN 1981

On se saurait oublier le virtuose Pepe Felly Manuaku, guitariste virtuose parmi les virtuoses d’un pays qui n’en manque pas, ou encore de Papa Wemba, l’un des hommes les plus inspirants du siècle passé pour la jeunesse congolaise et plus largement, africaine. Avec le recul, il apparaît que Zaïko langa-langa a été la mère de tous les orchestres congolais connus à l’international depuis 1970, à l’exception de Wenge Musica qui est né d’une autre souche, et a donné ses propres bourgeons. 

En 50 ans, l’orchestre a forcément connu des hauts et des bas, à commencer par les départs de Wemba et Evoloko dès 1974, puis la scission en deux ailes en 1987, et bien d’autres aléas… mais le tronc s’est perpétué, incarné par Jossart Nyoka Longo.

Avec l’épisode des combattants (ces opposants congolais au régime de Joseph Kabila dénonçant la complicité des musiciens dans la perpétuation du régime) qui empêchaient les concerts congolais de se tenir en Occident, Zaïko a subi comme la plupart de groupes une baisse de régime. Aussi cet album, Sève, avec ses 14 titres, peut-il être considéré comme l’album de la renaissance…ou celui de l’épilogue à cette succès story de 50 ans.

SIELUMUKA NGWASUMA
Le tronc, la sève et les branches 

Car le seul risque, c’était que Zaïko se contente de faire du Zaïko sans une des innovations majeures dont le groupe a le secret et qui ont toujours assuré son succès. Force est de constater que l’écueil n’a pas été complètement évité, puisque ni dans la façon de chanter, le rythme ou le tempo, on n’est véritablement surpris par Sève. Il faut dire que la transmission, qui dans le groupe passe de génération en génération, ne repose plus que sur le seul gardien du temple, Jossart Nyoka Longo. On peut se demander si cette formation mythique, qui désormais compte nombre de jeunes gens nés après les débuts de Zaïko, pourra survivre à son mentor. Cela n’a pas été le cas d’Afrisa international sans Tabu Ley, du TP OK Jazz sans Franco, de l’Empire Bakuba sans Pépé Kalle, ou — pour ne citer que ceux-là — de Viva la Musica sans Papa Wemba.

Cependant, pour rendre justice à ce nouvel album, on y sent tout de même le souci de rajouter quelque chose en plus de la « formule Zaïko ». Au niveau des textes, contrairement aux habitudes, le groupe s’est livré à un exercice d’humour dans « Ambiance Eyenga », une chanson dans laquelle Jossart raconte, un peu à la manière de Franco, la tumultueuse vie amoureuse d’une femme, dans un discours entrecoupé de refrains.

Eyenga est une femme aux mœurs apparemment légères, dépeinte avec la truculence des images kinoises.

Eyenga, tu entasses des hommes dans ton cœur,
Comme un taxi-bus qui charge ses passagers,
Chacun descendant selon son arrêt.

À l’écoute de Sève, chacun se fera son avis. En tout cas, ce disque ne manquera pas de faire plaisir aux aficionados de l’orchestre qui, après un long silence radio, y trouveront leur compte. Et il reste un bel hommage à ce groupe cinquantenaire, école majeure de la musique moderne congolaise.

Sève, double album disponible chez chez Prozal / Quart de Lune.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé