→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

5 albums à écouter cette semaine

Cette semaine, Nyege Nyege réunit des morceaux d'un crew de hip-hop oublié, un retour aux sources pour Kabza De Small, le grouve malawite enjoué du Madalitso Band, Boddhy Satva clôt sa trilogie et Lass retrace son parcours.

Chillin Villains: We Represent Billions

Chillin Villain Empire

Nyege Nyege réunit dans cette compilation des morceaux du crew de hip-hop oublié basé à Los Angeles, Chillin Villain Empire (C.V.E.). Actif dans les années 90, plus précisément entre 1993 et 2003, le groupe était très influent, produisant des sons sans utiliser de samples avec des textes façon « stream of consciousness ». On lui doit également certaines performances exceptionnelles du Good Life Cafe, un café/magasin de produits bio où se tenaient des soirées à micro-ouvert auxquelles auraient notamment participé Lenny Kravitz, Snoop Dogg et Ice Cube. Ces soirées seront par la suite à l’origine du Project Blowed et des soirées mythiques du « Low End Theory » à Los Angeles. Le crew gravite autour du trio formé par NgaFsh, Tray-loc et Riddlore. Ce dernier est venu en résidence travailler aux studios de Nyege Nyege en 2014 et est probablement à remercier pour cette compilation.

Écouter ici.

KOA II, part 1

Kabza De Small

Peu de après la sortie de l’EP Ziwangale, qui avait vu l’auto-proclamé Roi de l’amapiano explorer le gqom aux côtés de DJ Tira et Dladla Mshunqisi, Kabza de Small dévoile KOA II, Part 1 (lire King Of Amapiano II, Part 1). Un retour aux sources pour un des précurseurs du genre qui avait durablement cimenté sa place dans la scène locale avec I Am The King Of Amapiano : Sweet & Dust, un double album de 27 titres. Plus court que son prédécesseur donc, ce nouvel album contient malgré tout 18 titres pour une durée totale de deux heures et 11 minutes. Six titres sont sortis de façon anticipée dont « Rekere 2 » avec Stakev, un titre entièrement instrumental, le touchant « Isoka » avec Nkosazana Daughter et Murumba Pitch ; « Ingabe », une chanson aux accents soul avec la voix de Spartz, une collaboration avec Njelic, Simmy et Mhaw Keys sur « Eningi », mais aussi l’énergique « Bathini » avec le rookie Young Stunna, et enfin « Khusela » en featuring Msaki, qui fait déjà des vagues en Afrique du Sud.

Écouter ici.

Musakayike

Madalitso Band

Le Madalitso Band est un duo malawite monté il y a vingt ans par Yobu Maligwa et Yosefe Kalekeni qui conçoivent, pour les besoins de leur musique, leurs propres instruments : une guitare à quatre cordes, un tambour en peau de vache (que l’on vient frapper avec le talon) et une énorme basse rectangulaire à une corde appelée Babatone (qui peut également servir de chaise d’appoint comme le montre la pochette de l’album). En novembre dernier, ils enregistrent au Malawi leur tout dernier album Musakayike, s’étant fixé la tâche difficile d’y restituer tout le groove et toute l’énergie du duo sur scène. Pas une mince affaire car leurs titres dépassent généralement la barre des dix minutes. Pour les besoins de cet album, les musiciens ont donc dû élaborer des versions plus synthétiques de leurs chansons jouées sur scène. La chanson-titre « Musakayike » reflète l’optimisme et la gaîté du groupe avec un groove enjoué et les voix en harmonie de Yobu Maligwa et Yosefe Kalekeni qui contrastent avec le minimalisme de la configuration instrumentale.

Écouter ici.

Manifestation

Boddhy Satva

L’ambassadeur de l’afro-house et précurseur de l’Ancestral Soul Boddhi Satva dévoile son nouvel album Manifestation disponible via BBE Music. Pensé comme le dernier opus d’une trilogie, ce dernier projet clôt le travail débuté avec Invocation et Transition respectivement sortis en 2012 et 2016. L’album, décrit comme étant « à la fois facile à écouter et apprécier sur les pistes de danses, avec des sons plus urbains (R’n’B, Soul, Trap, Amapiano) couplés aux rythmes effrénés des grandes villes africaines telles que Bamako, Dakar ou Nairobi » représente selon Boddhi Satva « véritablement [son] évolution musicale à travers [ses] 21 ans de carrière dans l’industrie musicale ». Avec ses 31 titres, Manifestation représente également un travail gargantuesque mais ce n’est pas le projet d’un seul homme. Pour les besoins du disque, Boddhi Satva a fait appel à de nombreux autres artistes pour « mettre en valeur des voix atypiques qui feront voyager les auditeurs des Etats-Unis à l’Afrique du Sud, en passant par l’Afrique de l’Est et l’Afrique centrale ainsi que de nombreux pays européens ».

Écouter ici.

Bumayé

Lass

Le chanteur sénégalais Lass sort son premier album intitulé Bumayé, réalisé avec l’aide de Raphael D’Hervez (qui a notamment collaboré avec la chanteuse angolaise Pongo). On retrouve aussi la brésilienne Flavia Coelho sur « Metina » et Patrice, le chanteur de reggae et de soul, sur « Dolima ». La majorité des musiques sont signées du producteur Bruno Patchwork (Voilaaa), et deux d’entre elles ont été composées par le duo Synapson avec lequel Lass avait déjà travaillé (sur le titre « Souba »). Entre beat électro et réminiscences afro-cubaines de son enfance , Bumayé retrace le parcours de Lass et les épreuves qu’il a traversées pour réaliser sa passion. Il y évoque sa foi, et la perte de proches ayant entrepris la traversée périlleuse de la Méditerranée dans des embarcations de fortune. Malgré tout, l’artiste garde une vision incontestablement positive de la vie qui transparaît à chaque track de ce disque qui invite à la joie. Pam l’a rencontré et bientôt, vous le racontera.

Écouter ici.

Cette semaine est également sorti :

  • EPDEB de Juçara Marçal
  • Vesta de Azu Tiwaline
  • Gemini de Prince Kaybee
  • Pas de Problèmes de Mohamed Lamouri
  • Bumayé de Lass
  • Borga Revolution! Ghanaian Dance Music In The Digital Age, 1983​-​1992 (Volume 1) – compilation
  • Visions al 2ard de Taxi Kebab
Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé