→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2021 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Palenque discos : voyages sans escale entre l’Amérique et l’Afrique
Zongo Abongo

Palenque discos : voyages sans escale entre l’Amérique et l’Afrique

Le label poursuit ses explorations panafricaines avec deux nouvelles sorties. Escale en Jamaïque et au Ghana, deux nouvelles terres d’élections pour Lucas Silva. Sans passer par l’Europe, ça va de soi.

Comme il nous le confiait dans une série d’entretiens, Lucas Silva ne s’est pas contenté d’exhumer les trésors d’ « Afrocolombia », cette part africaine de la culture colombienne que les classes dirigeantes ont longtemps cherché à effacer du récit national (comme dans les autres pays d’Amérique latine d’ailleurs). A cet égard, son label Palenque Discos a fait pour la reconnaissance des cultures noires de Colombie bien plus que nombre de politiques. Officiant aux platines du Faraon Bantu Sound System, le DJ ne pouvait qu’être amoureux de la culture dancehall, et rêvait depuis de longues années de s’aventurer sur les terres prolifiques de la Jamaïque. C’est chose fait avec la parution d’un hommage à des vétérans du genre, réunis sur un disque baptisé Palenque Afro-Rockers vol.1. On y retrouve King Kong, un des cadors du dancehall depuis les années 80, qui collabora avec King Tubby puis traça son propre chemin, du Canada à l’Ethiopie en passant par Londres, et signa (avec le producteur Bobby Konders) le fameux « Call Mr Madden » que les Fugees rendirent mondialement connu en le citant dans Fu-Gee-La. C’est ce vétéran, aujourd’hui soixantenaire mais toujours fringuant, qui a présenté à Champeta Man Carl Dawkins, Superblack et Little Harry, trois autres princes du dancehall qui ont signé des versions spéciales pour Palenque Afro-Rockers, augmentées de leur dubs respectifs. Le début d’une histoire grand format, puisque deux autres volumes de ces aventures jamaïcaines sont attendus. 

Dennis Anthony Thomas aka King Kong

Ghana-Colombia, et vice-versa

Champeta Man a l’esprit large, la vision panoramique, et les oreilles aiguisées, sensible aux Rebel Musics que les communautés de Marrons (appelées Palenque en Colombie) ont forgées. Or cette culture dépasse largement le cadre colombien. Voilà pourquoi, quand on lui demande pourquoi Palenque Discos s’aventure ainsi loin des terres qui l’ont vu naître, il explique :

« Mon label est un label panafricaniste, donc je projette dans l’avenir travailler beaucoup en Afrique : au Nigeria, au Congo, au Ghana pour l’ instant, et puis beaucoup en Jamaïque. L’esprit Palenquero pour moi est une recherche permanente de l ‘Afrique dans tous ses états, donc moi j’aime bosser avec d’autres artistes,  faire des croisements et des rencontres musicales. Ce sont des projets Sud – Sud que j’adore faire. Je me dis que si les labels basés en Europe ou aux Etats-Unis sont des labels internationaux, pourquoi un label basé en Colombie ne pourrait-il pas l’être ?? Ce sont des idées un peu colonialistes qu’il faut casser, je crois. Avant, je devais passer par la France pour aller en Afrique, etc. Maintenant avec la technologie on a plus besoin d’intermédiaires, on peut échanger en direct, enregistrer à distance, etc… » 

Mama Africa – Colombiafrica The Busy twist Remix (feat. Zongo Abongo, Nyboma & Dally Kimoko)

Et c’est exactement ce schéma qui permet au label de se jouer des distances et des océans, la vitesse de sons propulsés par le net n’ayant plus guère de limites. Il y a deux ans déjà, Lucas Silva avait lancé une invitation au Ghanéen Zongo Abongo (remarqué pour ses productions et ses nombreux featurings) pour qu’il reprenne à la sauce afrobeats le titre « Mama Africa », issu de l’album Colombiafrica, remixé par Busy Twist. 

Cette fois-ci, c’est un nouveau morceau que le Ghanéen a produit chez lui pour Palenque Discos, invitant le génial et fantasque Wanlov The Kubulor, le plus gitan des Africains, ou le plus africain des Gitans sur le single « True to Yourself ». Un nouveau pas en Afrique, avant la suite des aventures musicales des amis de Lucas Silva, de Barranquilla à Kingston en passant par Accra. 

La compilation Afro-Rockers vol.1 et le single « True to yourself » déjà disponibles sur Bandcamp.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé