→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 2 semaines

Flavia Coelho s’insurge dans le clip embrasé de “Cidade Perdida”

La chanteuse brésilienne pointe du doigt l’état chaotique de son pays avec ce visuel sombre et très graphique.

Sur son dernier album, DNA, la Parisienne d’adoption s’exprimait longuement sur les tourments que rencontre son pays depuis toujours, d’autant plus depuis l’arrivée au pouvoir de Bolsonaro. Morceau catalyseur de tous ces maux, la native de Rio de Janeiro … l’état de sa ville d’origine consumé à petit feu dans “Cidade Perdida”. Elle dévoile désormais un clip fidèle au sentiment de colère qui l’habite, aussi frontal qu’incendiaire. Et l’ensemble prend une allure très picturale semblable au Radeau de la Méduse avec cette chorégraphie dramatique de haute volée.

« Depuis que je suis née dans les années 80, j’entends dire que cette ville est brûlée par la corruption, la violence, les affaires de détournements d’argent… Et ça devient de pire en pire »  nous racontait-elle avec un certain dépit lorsque nous l’avions rencontré pour la sortie de son album à l’automne dernier. C’était donc de son devoir d’élever la voix et de dénoncer les exactions de “ces bandits” avant que cela ne vire en une mauvaise comédie comme elle le soulignait : « Le bandit qui était dans la rue, maintenant il est à l’intérieur même du système. Donc il fallait plus que jamais parler de ça et je pense que j’aurais beaucoup regretté, à ce moment précis de ma vie, en tant que femme et que citoyenne, de ne pas dire ces choses là ». 

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé