Cubenx et Boogzbrown, quand le Mexique danse avec la Réunion

Dans la lignée de la compilation Digital Kabar, Cubenx et Boogzbrown donnent une idée de ce que pourrait donner l’association électronique du Mexique et de l’île de la Réunion, avec un pied sur le dancefloor.

En plus d’être une rencontre pluriculturelle, Antipode ressemble à un spin-off de la compilation Digital Kabar, initiée cet été par le label InFiné et le festival Electropicales de Saint-Denis, qui mettait en avant l’essentiel de l’électro maloya de 1980 à nos jours. En effet, les deux artistes contemporains figuraient déjà sur le tracklisting et décident aujourd’hui de donner un autre aperçu de leur collaboration le temps d’un EP. La légende raconte que la météorite qui a frappé le Mexique et provoqué l’extinction des dinosaures a donné naissance au Piton de la Fournaise, à l’exact opposé… Les deux s’amusent de cette théorie et s’en servent comme prétexte pour concrétiser leur récente rencontre sur le bien nommé « Antipode », qui contient alors quatre titres reflétant la complémentarité d’un duo électronique en pleine session d’improvisation.

Mêlant synthétiseurs, chants lointains et samples percussifs, « Chant à malheur » est l’introduction parfaite à leur travail de recherche sonore. Le duo limite la postproduction, préférant capturer l’essence de leur performance, pour donner naissance à des titres comme « Trois Roches », morceau vedette de l’EP qui brille par son intensité rythmique et mélodique. « Antipodal magma » entame la seconde mi-temps avec un son dub techno plus agressif avant de donner le mot de la fin à « La Possession », composition mentale qui fait écho aux productions d’Acid Arab. Il ne nous reste qu’à espérer que ce remarquable travail d’équipe ne s’arrête pas en si bon chemin…

L’EP Antipode sortira le 15 novembre sur InFiné.