→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Il y a 1 mois

Les 8 albums à découvrir cette semaine

Au programme cette semaine : le grand retour de Damso et Alicia Keys, les remix de Calypso Rose, un voyage en Inde inattendu avec Ammar 808 et un bouillon de culture créole pour Pangar, puis un réveil électrisant à la guitare chez Bamba Wassoulou Groove, une énigme sonore à l’écoute de Sault et une pause douceur avec Rose Bonica. 

Alicia 
Alicia Keys 

Après avoir été repoussé en raison de la pandémie, l’album de l’icône du soul R&B arrive enfin ! Sobrement intitulé Alicia, la chanteuse y évoque son amour propre et le cheminement à parcourir pour être soi. Elle avait déjà dévoilé plusieurs titres dont « Underdog » co-écrit par Ed Sheeran dans un univers roots et authentique. Sur l’album, la diva invite en featuring Diamond Platnumz, Jill Scott, Khalid, Snoh ​​Aalegra, Sampha ou encore la rappeuse Tierra Whack. Toujours très impliquée dans la justice sociale, elle s’est récemment associée à la NFL – la ligue de football américain – pour lancer un fonds de dotation d’un milliard de dollars en soutien aux entreprises fondées par des Noirs aux États-Unis. 

Écoutez ici.

QALF
Damso 

Après deux ans d’attente, le rappeur belgo-congolais revient avec QALF (Qui Aime Like Follow), un album complet dans lequel il reste fidèle à ses racines. Dans le titre « POUR L’ARGENT », il chante en lingala et évoque le contexte politique de son pays d’origine qu’il avait dû quitter à l’âge de huit ans avec ses parents, lors de la deuxième guerre du Congo. Il déclare notamment : « Mwana mbóka, jamais dans les sentiments, ba yuma, ba vagabonds / Président charlatan, bazobebisa continent, fort », que l’on peut traduire par « Enfant du pays jamais dans les sentiment, des idiots, des vagabond / Le président est un charlatan, ils détruisent le continent fort ».

Écoutez ici.

Heavenly Sweetness Loves Calypso Rose
Calypso rose 

La Calypso Queen nous régale une nouvelle fois de sa musique trinidadienne sur des titres remixés par ses idoles comme David Walters, champion du mélange de sons créoles avec une production électronique moderne, ou encore Guts et Anthony Joseph, artiste originaire de Trinidad et grand adepte de calypso. Leurs remix sont de véritables déclarations d’amour à la chanteuse et à sa richesse musicale. 

Écoutez ici.

Global Control / Invisible Invasion
Ammar 808 

Après le très remarqué Maghreb United sorti en 2018, AMMAR 808, membre du groupe tunisien Bargou 08, dévoile un album entièrement produit à Chennai en Inde. Un changement de décor où l’artiste puise son inspiration dans la panthéon hindou et sa musique carnatique. Le single « Marivere Gati » accueille la chanteuse de Carnatic, Susha, sur un titre en hommage à la déesse Meenakshi, qui est un avatar de Parvati, la déesse hindoue de la fertilité, de l’amour et de la dévotion. 

Écoutez ici.

1
Pangar

Inspiré par la culture réunionnaise et l’énergie de la scène club globale, le duo Pangar composé de Kwalud et Betnwaar est un dérivé de « Prends Garde » en créole. Entre gqom insulaire et UK bass ardente, les deux développent un style avant-gardiste inhérent à leur parcours et à leur statut de « Parisiens rendus Zorey à la Rényon depuis de longues années », à l’image du puissant morceau « 12 » en collaboration avec Ann O’Aro, qui représente la nouvelle génération du maloya.

Écoutez ici.

Untitled (rise) 
Sault 

Ces deux dernières années, la musique de Sault est arrivée de nulle part : pas d’interviews, pas de photos, pas de vidéos, pas d’apparitions en direct, pas de page Wikipédia, une présence sur les réseaux sociaux non interactive. Ses influences passent de la house au disco, en passant par un funk imprégné de boogie des années 80. Seulement douze semaines après son précédent album, le groupe britannique nous embarque dans son univers éclectique où l’on passe rapidement de la joie à la tristesse. 

Écoutez ici.

Dankélé
Bamba Wassoulou Groove 

Le groupe bamakois présente son album, Dankélé, signifiant « Les braves ». Un hommage à ceux qui travaillent et à ceux qui souffrent sur un son électrisant qui flirte entre funk et rock, et qui fait la part belle au solo de guitare endiablée.

Écoutez ici.

Tears for the Tea Maker
Rose bonica

Rose Bonica est novice dans l’industrie sud-africaine de la musique électronique. Tears for Tea Make est un condensé d’amour et de douceur, tel un biscuit que l’on trempe dans le thé. La productrice et interprète a mis du temps à se frayer un chemin dans les sous-sols technos sombres des clubs où mixent principalement des garçons. Son album est une belle manière d’apaiser les cicatrices de ses expériences musicales passées.

Écoutez ici.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé