→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

5 albums à écouter cette semaine

Cette semaine, Mélissa Laveaux crée une nouvelle mythologie en s'inspirant de figures héroïques que l’Histoire a oubliées, Fatoumata Diawara met en musique d'anciens manuscrits de Tombouctou, le Nigérian WurlD dévoile son tant attendu premier album, tandis que l'Égyptien Hassan Abou Alam cisèle une bass music sombre et percutante.

Mama Forgot Her Name Was Miracle

Melissa Laveaux

Après avoir exploré ses racines haïtiennes avec Radyo Siwèl sorti en 2018 sur le label No Format, Mélissa Laveaux est de retour avec un quatrième album studio : Mama Forgot Her Name Was Miracle. Un disque plus intime dans lequel la chanteuse explore la berceuse en convoquant de puissantes voix d’outre-temps.

Treize chansons inspirées de figures héroïques que l’Histoire a oubliées ou volontairement mises à la marge à l’image d’Harriet Tubman, ancienne esclave afro-américaine qui a aidé des centaines d’autres opprimés à retrouver les routes de la liberté.

Poésie militante portée par une conversation rythmique entre les Caraïbes et l’Afrique de l’Ouest, avec Mama Forgot Her Name Was Miracle, Melissa crée une toute nouvelle mythologie. Alternative. Moderne. Subversive. 

Écouter ici.

Maliba

Fatoumata Diawara

La chanteuse malienne s’est associée au projet Google Arts and Culture pour mettre en musique une présentation de manuscrits issus de Tombouctou, parfois vieux de plus de 600 ans. Pendant la rébellion armée de 2012, les membres du groupe islamiste Ansar Dine ont pris la ville du nord du Mali et ont commencé à détruire d’anciens objets, dont ces manuscrits. Après le départ d’Ansar Dine en 2013, la reconstruction de la collection a été entrepris. C’est l’histoire de cette préservation que Google Arts and Culture met en lumière, accompagnée de la musique de Fatoumata Diawara, qui célèbre la ville, l’éducation, le rôle des femmes et l’unité nationale et mondiale.

Écouter ici.

My WorlD with U

WurlD

Le natif de Lagos WurlD dévoile enfin son tant attendu premier album, My WorlD With U. De l’ouverture tentaculaire et éthérée « THESE DAYS » aux émotions brutes de « NAKED RAIN » jusqu’aux tons sombres de « GUCCI », l’album amène l’auditeur dans un voyage au travers du spectre de l’amour et des relations dans le monde de WorlD. L’aventureux artiste aux cheveux turquoises marie de nombreux genres sur l’album, naviguant entre son interprétation unique de l’afrobeats à ses rythmes de danse contagieux, en passant par son goût pour les ambiances douces et suaves.

Écouter ici.

Nyamakala Beats

Blanc Manioc

Le label Blanc Manioc est de retour avec sa troisième compilation, Nyamakala Beats Vol. 3. Toujours habité par son insatiable quête de liberté et pépites musicales hors des sentiers battus, Blanc Manioc se propose de soigner tous nos maux avec ce nouveau projet, puisque « Nyamakala» signife chez les mandingues « l’antidote du mal ». Défricheur de talents hors norme à la pointe des tendances entre Afrique et Europe, le label réunit une fois de plus sa famille musicale élargie avec au casting La Dame, Praktika, Asna, Aunty Rayzor ou encore MC Waraba.

Écouter ici.

Falsa

Hassan Abou Alam

Élégante dans ses montées, farcie d’un groove noir et discret… L’electro – finement ciselée – du producteur égyptien Hassan Abou Alam s’incarne dans un nouvel EP, Falsa, qui vient de sortir chez les anglais de Banoffee Pies Records.

Falsa incarne précisément cette electro finement ciselée, élégante dans ses montées, et farcie d’un groove noir et discret. Les mantras vocaux déclamés sur les pistes « Kesibt » et « Fasla » sont signés du rapper égyptien SHBL-LBSH : « en arabe, falsa signifie virgule. Ce quatre titres représente une étape tout spéciale et transitionnelle dans ma vie », explique Hassan.

Écouter ici.

Cette semaine est également sorti :

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé