→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Le Congo à l’honneur au FAME, le festival international de films sur la musique
Documentaire Sitos, Kinshasa sur le qui-vive de Florent de la Tullaye

Le Congo à l’honneur au FAME, le festival international de films sur la musique

La RDC est à l’honneur du festival International de films sur la musique (FAME), du 16 au 20 février à Paris. En cette année phare de la rumba, PAM vous donne rendez-vous à la Gaîté Lyrique et vous réserve une surprise de choix.

Tentez de gagner vos places pour la séance du dimanche 20 février en envoyant votre nom et prénom à [email protected], avec « FAME » en objet.

Le huitième FAME – festival international de films sur la musique, qui se tiendra du 16 au 20 février à la Gaîté Lyrique, est sur le point de démarrer. En cette année où la rumba congolaise est entrée au patrimoine immatériel de l’humanité, pas moins de quatre films, sur la vingtaine qui composent la sélection officielle du festival, racontent des histoires congolaises et même kinoises, puisque leurs actions se déroulent dans la capitale de la RDC. 

Trois d’entre elles ont d’ailleurs un lien direct avec la rumba, qui est devenue la musica franca des deux Congo et qui aura été, durant plusieurs décennies, celle de toute l’Afrique au Sud du Sahara. À ce titre, la programmation offre un très beau panorama de l’évolution de ce genre et de son univers à travers le temps.

D’abord en projetant, pour la première fois à Paris, le fameux documentaire The Rumba Kings, d’Alan Brain, dont PAM vous a régulièrement parlé depuis qu’il voyage dans les festivals du monde entier. Ce long métrage documentaire est une plongée extraordinaire, à la fois émouvante et documentée, sur l’histoire de cette musique et l’immense foyer de sens qu’elle a représenté dès les années quarante, accompagnant l’émancipation d’un pays qui deviendra plus tard le Zaïre.

The Rumba Kings – Trailer

Rescapés de cette époque, les Bakolo Music International, groupe qui accompagnait le défunt Wendo Kolosoy, figure cardinale et pionnière de la rumba (on lui doit le fameux « Marie-Louise » enregistré en 1948 dans les studios Ngoma), que le documentaire éponyme (réalisation T. Vantorre et B. Viré) suit au cours d’une tournée européenne, avec humour et émotion : les doyens et ceux qu’ils ont formé y sont plus vivants que jamais.

Toujours dans la même labyrinthique et folle cité de Kinshasa, on suit l’orchestre de Brigade Sarbaty : son leader, mais aussi Xéna la danseuse et Lumumba l’animateur. C’est le sujet de Rumba Rules, un film de Sammy Baloji et David Nadeau-Bernatchez qui montre avec finesse les codes qui régissent aujourd’hui encore un orchestre de rumba d’aujourd’hui, en symbiose avec sa ville. « Il y a un sens dans le chaos apparent de cette musique », nous expliquait Sammy Baloji. « Pour David et moi, dès le départ de notre travail sur place, on voulait imbriquer les deux ; une lecture de la ville et montrer que la musique vient de la ville et que la musique nourrit la ville autant que la ville nourrit la musique. Au final, la musique pourrait à elle seule faire un portrait complet de la ville. »  La rumba sera également au centre d’une table ronde programmée le 19/02, à laquelle la plupart des réalisateurs de la programmation « congolais » devraient participer. Elle sera suivie d’un DJ set animé par Secousse.

Documentaire Sitos, Kinshasa sur le qui-vive de Florent de la Tullaye

Enfin, pour parfaire ce tableau, le festival a sélectionné une pépite qui sera présentée en avant-première mondiale : Sitos, Kinshasa sur le qui-vive de Florent de la Tullaye. Un portrait, en à peine plus de 12 mn, de Sitos, membre d’un gang qui a décidé de se reconvertir dans la musique et dans un style propre aux gangs de la ville, le zagué. Ou comment, celui qui n’a plus ni père ni mère doit se battre – en économisant sur son maigre salaire de manœuvre – pour payer des séances de studio puis faire le tour des DJs afin qu’ils passent sa musique… en espérant devenir célèbre et surtout, être reconnu comme artiste. Le film, qui fait partie de la collection « PAM off the MAP » produite par PAM sera diffusée au printemps prochain sur notre chaîne Youtube. D’ici là, n’hésitez pas à venir le voir sur grand écran, en prélude à la projection de The Rumba Kings, le 20 février. On vous fait d’ailleurs gagner des places pour la séance du dimanche où seront projetés ces deux films (cf. en haut de l’article).  

Retrouvez le programme complet sur le site de la Gaîté Lyrique.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé