7 albums à écouter cette semaine

david walters

Au programme de cette semaine : l’album électro-créoles 2.0 de David Walters, la compilation Gqom Oh! dédié au prodige Citizen Boy, le nouvel opus long format de l’increvable Lil Wayne et bien d’autres sorties encore… 

Credit photo : Ingrid Mareski

Soleil Kreyol

David Walters

Après de longues années à arpenter les terres de musiques, David Walters revient avec un nouvel album solo. Soleil Kréyol porte en lui toutes ses expériences électro-créoles 2.0 avec un groove imparable. Multi-instrumentiste, DJ, homme-orchestre, producteur et globe-trotteur, David Walters donne l’impression d’être toujours en mouvement. Dans ce disque, on croise aussi d’autres rejetons de la famille élargie de David Walters, notamment la chanteuse Célia Wa, le violoncelliste Vincent Segal et le trompettiste Ibrahim Maalouf, « des compagnons de routes qui m’ont beaucoup inspiré » dit Walters, mais alors que David avait fait de sa solitude aux machines et aux instruments une identité assumée, il a désormais trouvé un alter égo à la production et à la réalisation, Bruno Patchworks.

Écouter ici

From Avoca Hills to the World

Citizen Boy & Mafia Boyz

Le label Gqom Oh! dédie sa onzième sortie au jeune sud-africain Citizen Boy avec une compilation de 13 morceaux produits entre 2013 et 2019. Citizen Boy est l’une des fiertés de Durban et d’Afrique du Sud en général en matière de musique électronique et Gqom Oh! a bien décidé de le rappeler. Membre fondateur des Mafia Boyz et aujourd’hui membre actif du label, il s’inspire des cultures zouloues pour se forger une personnalité sonore sombre, brute et minimaliste. Célébrant à la fois les débuts du label et ceux de ces kids d’Avoca Hills, la mixtape contient sept classiques et six inédits, l’occasion de s’offrir un retour aux sources tout en assurant leur mission première, présenter le son des townships de Durban à une audience internationale plus large.

Écouter ici


lil-wayne-funeral-cover

Funeral

Lil Wayne

Un peu moins de deux ans après la sortie relevant du miracle du cinquième volet de sa série Tha Carter, Lil Wayne revient un nouvel opus qui nous arrive pour une fois à la date initialement prévue. Le rappeur de Louisiane revient avec un album au titre lourd de sens Funeral, et compte un casting éclectique composé entre autres de Big Sean, Jay Rock, Lil Baby, The-Dream, Adam Levine.

Écouter ici


Cover AMEWUGA

Amewuga

Elom 20ce

Entre rythmiques traditionnelles du golfe de Guinée, notes jazzy et beat boom bap, Amewuga, le nouvel album du rappeur togolais, appelle à replacer l’humain au centre de nos préoccupations. Plus que jamais irrigué d’une sève occulte et porté par les vibrations ultrasensibles de cuivres quasiment omniprésents, le 4ème projet solo d’Elom 20ce n’a qu’une seule ambition : user d’un flow percutant pour nous rappeler que « l’être humain a plus de valeur que les biens matériels », Amewuga, en éwé.

Écouter ici


Revolution (Live Disco Show New-York)

Sidiku Buari

Revolution (Live Disco Show In New York City) est la quatrième et dernière réédition de BBE des très recherchés albums de Sidiku Buari sur le disco africain. La face A de Revolution aurait été enregistré en live lors d’un spectacle en 1979 au mythique La Cheer Nightclub de New-York. L’enregistrement a conservé intacte toute la richesse des notes ainsi que la clarté de leur son. Quant à la face B, elle est composée de quatre morceaux très variés, tous enregistrés aux studios Aire L.A se clôt en trombe avec l’afro-disco « Happy Birthday » et son groove frénétique.

Écouter ici


Apala: Apala Groups in Nigeria 1967-70

Various Artists

La nouvelle compilation Soul Jazz se concentre sur une large sélection d’enregistrements réalisés au Nigéria à la fin des années 60, une époque ou l’apala était au pic de sa popularité. Haruna Ishola est indiscutablement la figure la plus iconique de l’apala et apparaît à de nombreuses reprises sur cette compilation. Ces enregistrements ont originellement été conçus et publiés localement chez Decca, EMI Records et une variété d’autres labels nigérians, mais n’ont jamais dépassé les frontières du pays. Soul Jazz Records arrive donc à point nommé et sort une double édition vinyle deluxe, contenant des photos inédites et un livret fourni.

 Écouter ici

LÉVE LÉVE Sao Tomé & Principe sounds 70s​-​80s

LÉVE LÉVE  sounds 70s​-​80s

Various Artists

Léve-Léve est la toute première compilation consacrée à la musique de São Tomé
et Principe, deux petites îles situées non loin du Gabon, au large de l’Afrique centrale. Cette compilation publiée chez Bongo Joe s’intéresse à une histoire de libération où les musiques d’Afrique, d’Europe et d’Amérique s’unissent dans un esprit d’insouciance, se retrouvant incarnées par cette phrase que les insulaires n’ont de cesse d’utiliser : « léve, léve » (« Du calme »). Le projet a été pensé et élaboré par le DJ et crate digger français DJ Tom B, qui collectionne depuis plus de 20 ans de la musique du Brésil et d’autres pays lusophones. En résulte donc cette collection de morceaux à l’ADN musical riche, complexe et idiosyncrasique, qui lève le voile sur les mystères et secrets des territoires insulaires de São Tomé et Principe.

Écouter ici